Intermarché étend son opération "Fruits et légumes moches" dans 10 points de vente

|

L'enseigne avait frappé fort avec son opération éphémère à Provins au mois de mars, en proposant des fruits et légumes hors calibres vendus 30 % moins chers. Ses concurrents l'ont depuis ratrappée. Aujourd'hui l'enseigne étend son test.

le supermarché de Provins est le premier à avoir testé cette initiative. il avait alors vendu 1200 kilos de fruits et légumes moches en deux jours!
le supermarché de Provins est le premier à avoir testé cette initiative. il avait alors vendu 1200 kilos de fruits et légumes moches en deux jours!

Ce n'est pas une grande surprise, mais il éait temps, pour Intermarché, de revenir occuper le terrain. Thierry Cotillard, directeur de l'offre alimentaire chez Intermarché, l'assure : "A compter de la semaine prochaine, une dizaine de magasins en ceinture parisienne proposeront des fruits et légumes moches".

Déjà, l'enseigne avait essayé de renouveler cette opération, au mois de mai, mais les approvisionnements avaient manqué....

La concurrence s'organise

Il faut dire qu'Intermarché s'est fait ratrapper depuis le mois de mars, date où le supermarché de Provins (77) a, pendant deux jours, vendu des fruits et légumes hors calibres. le tout accompagné d'un affichage publicitaire au top. Résultat: 1200 kilos ont été écoulés en deux jours! Depuis, les clients harcèlent  l'adhérente Anne-Sophie Ferté pour se ruer à nouveau sur ces produits difformes, vendus 30 % moins chers que les standards calibrés.

De leuir côté, les concurrents se sont organisés. Leclerc, Auchan, Monoprix et Cora proposent une offre similaire, avec des produits étiquetés "Quoi ma gueule", du collectif des Gueules Cassées.

Monoprix sortira d'ailleurs cette semaine son offre dans 17 points de vente, dont 14 à Paris et proche banlieue.

Il était temps pour Intermarché de riposter.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter