Marchés

Intermarché investit 20 millions d’euros pour une nouvelle ligne de lait UHT à la Laiterie St-Père

|

La laiterie Saint Père, site de production de crémerie d’Intermarché, s’est offert une nouvelle ligne de production de lait UHT, ultra moderne, pour 20 millions d’euros. Opérationnelle depuis le début de l’année 2016, cette dernière produit 32 000 bouteilles à l’heure.

Intermarché a investi 20 millions d'euros dans son nouvel outil de production de lait en bouteille à la Laiterie Saint-Père (Loire-Atlantique)
Intermarché a investi 20 millions d'euros dans son nouvel outil de production de lait en bouteille à la Laiterie Saint-Père (Loire-Atlantique)

La Laiterie Saint Père (Loire-Atlantique), s’est offert un nouvel outil de production pour ses bouteilles de lait UHT. Le site des Mousquetaires, qui enregistre un chiffre d’affaires de 212 millions d’euros en 2015 et produit 256 000 tonnes de crémerie (224 millions de litres de lait, 35 000 tonnes d’ultrafrais, 6 000 tonnes de beurre et 4 000 tonnes de crème), compte 13 lignes de production : 6 pour les desserts, 3 pour le lait UHT et 4 pour le beurre et la crème. « Sur l’ensemble du site, 37 millions d’euros ont été investis sur les 5 dernières années. L'an passé, 20 millions ont été dédiés à cette nouvelle ligne de bouteilles de lait UHT », confie René Grelaud, directeur de la Laiterie Saint-Père. Cet outil, considéré comme le plus moderne en France, produit 32 000 bouteilles à l’heure. Inauguré début 2016, il remplace deux anciennes lignes et permet d’augmenter la capacité de production de 25 %.

Une bouteille plus écologique

Par ailleurs, cet investissement industriel avait pour but d’innover avec une nouvelle bouteille de lait, plus écologique. « Ce conditionnement compte 20 % de plastique en moins que les homologues du marché, soit une réduction de 650 tonnes de plastique, et il n’y a plus d’opercule en aluminium, soit 37 tonnes d’économisées », ajoute René Grelaud. Ainsi, la bouteille d’un litre, vide, ne pèse que 24 grammes contre 29 pour une classique. Aujourd’hui, la Laiterie couvre 70 à 80 % de ses besoins en lait pour sa marque de MDD, Pâturages. Pour le reste, l’enseigne a recours à des confrères mais souhaite garder cette variable d’ajustement.

Car si les lignes de la Laiterie sont saturées, le site produit l’équivalent de 15 % de son chiffre d’affaires pour d’autres enseignes et la RHF. « Quand on a un outil de production et qu’on veut le saturer, on fabrique pour d’autres clients. Et notre nouvelle ligne nous permet de libérer des volumes », détaille René Grelaud. La Laiterie qui collecte 205 millions de litres de lait par an, dans un rayon de 100 kilomètres, compte augmenter ses approvisionnements de 50 millions de litres pour tabler sur 270 millions de litres fin 2017.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter