Intermarché Logistique : les syndicats craignent 4000 licenciements

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le groupement des Mousquetaires a entamé en 2012 une refonte de sa logistique. La troisième phase de ce plan est présentée aux syndicats du 16 au 17 avril au cours d'un comité central d’entreprise. Et ces derniers s’insurgent car in fine cela générerait 4000 licenciements chez ITM Logistique Alimentaire International.

Ce troisième plan social s'inscrit dans le projet de refonte de la logistique, initié en 2012.
Ce troisième plan social s'inscrit dans le projet de refonte de la logistique, initié en 2012.© DR
La filiale logistique du groupement des Mousquetaires, ITM Logistique Alimentaire International (LAI), tient du 16 au 17 avril un comité central d’entreprise afin de présenter aux syndicats la troisième phase de son projet "Plan de Transformation Logistique" (réaffectation des points de vente à des bases mixtes plutôt qu'à des bases frais ou sec). Ces derniers avaient déjà réagi vivement, ce matin du 16 avril, en amont de cette réunion, en estimant à partir des documents officiels transmis que les projets entraineraient la suppression de 600 postes. Or, à l’issue de la première journée du CCE, les sources syndicales avancent maintenant le chiffre de 4000 licenciements depuis le début de la mutation logistique démarrée en 2012.
 
Intermarché logistique fusionnerait 3 à 4 sites pour 1 base mixte
En effet, toujours selon les syndicalistes, le principe de fusionner sur une base mixte un site frais et un site sec a été changé, et la fusion porterait désormais sur 3 à 4 sites pour une base mixte, puisque les sites satellites seraient absorbées, sans reclassement possible pour les salariés. Précisément, les bases touchées sont Rostrenen (Côtes d'Armor), Saint-Gérand (Morbihan), Levet (Cher), Avermes (Allier), Magny-le-Désert (Orne) et Mellac (Finistère).
 
La CGT estime qu'entre 2003 et 2013 les effectifs de la logistique Intermarché ont déjà diminué d'environ 1 500 personnes. Selon son site internet, le groupement des Mousquetaires, qui regroupe des chefs d'entreprise indépendants, compte aujourd'hui 38 bases en France et 8.500 collaborateurs dans la logistique. Contacté par LSA, Intermarché n’a pas répondu à nos sollicitations.
 
Démenti de la direction d'Intermarché
En fin de journée, la direction Logistique Alimentaire du Groupement des Mousquetaires a publié un démenti quant à la suppression de 600 postes. Elle précise également que le détail des impacts sociaux et des mesures d'accompagnement sera présenté vendredi 17 avril, lors de la deuxième journée de la réunion du comité central d’entreprise.
 
Toujours dans ce même document, ITM LAI explique que la déclinaison 2018 du plan de transformation consiste en la création d'une nouvelle base logistique à Neuillac avec le transfert des activités des établissements de Rostrenen (22) et de St Gérand (56). Les activités de la base de Mellac (29) migrent vers une nouvelle base à Erbrée (35), celles de Magny le Désert (61) vers Louviers (27) et Erbrée (35), tandis que l'activité de la base de Levet (18) revient sur  Bourges (18), et celle d'Avermes (03) vers Bourges (18) et Saint Quentin Fallavier (38).
 
"Le plan de transformation logistique, initié en 2012, a pour ambition de répondre aux objectifs de développement du Groupement, d'assurer la pérennité des activités logistiques alimentaires des Mousquetaires et de sécuriser les approvisionnements de l'ensemble des points de vente", conclut le communiqué.

 

1 commentaire

bubule

17/04/2015 11h59 - bubule

Avant de réorganiser leurs bases qu'ils s'occupent de leurs ruptures récurrentes. Tous les mois c'est pareil...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Carnet des décideurs

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA