Marchés

Intermarché vise le leadership dans les fruits et légumes

|

L’enseigne compte atteindre les 15 % de part de marché grâce à sa nouvelle marque propre "Mon Marché Plaisir".

La nouvelle griffe d'Intermarché concerne à e jour 30 produits, disponibles dans ses 1800 points de vente.
La nouvelle griffe d'Intermarché concerne à e jour 30 produits, disponibles dans ses 1800 points de vente.

« Nous voulons faire des fruits et légumes un pilier de notre stratégie » assure Cédric Briais, adhérent responsable du département fruits et légumes d'Intermarché. L’enseigne, déjà forte sur la boucherie et la marée, (re)part à la conquête de ses rayons traditionnels.

Depuis plus d’un an, elle planche sur une nouvelle segmentation de l’offre des fruits et légumes. Le résultat donne une nouvelle marque, Mon marché plaisir, qui se positionne comme une offre cœur de gamme avec une sélection des produits pour garantir leur qualité gustative. L’offre premium arrive aussi à marque propre avec les premiers produits étiquetés ‘Itinéraire des saveurs’ dans le rayon.

 

Déploiement de l’offre Mon marché plaisir :

 

Cette nouvelle griffe, annoncée dans LSA dès le mois d’octobre, a nécessité toute une nouvelle organisation en interne pour les approvisionnements.

Dans cet espace, un employé sera désormais présent tout au long de la journée pour accompagner les clients, ce qui représente « 20 à 40 % de présence supplémentaire dans le rayon » assure Hervé Mayoud, responsable du département fruits et légumes d'Intermarché « Le personnel ne doit plus être simplement employé en libre service, nous voulons de vrais primeurs, au même titre que nos bouchers ou nos poissonniers » complète-t-il.

Avec ce dispositif, Intermarché, qui réalise un chiffre d’affaires de 1,296 milliard avec les fruits et légumes, vise le leadership en GMS dans la catégorie. Elle ambitionne d’atteindre 15 % de part de marché en 2015 (soit +170 millions de CA).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter