International : La Tunisie face à la crise

|
L226101902_1Z.jpg
L226101902_1Z.jpg© DR

L'assassinat de Chokri Belaïd, le mercredi 6 février, à Tunis, a déclenché une vague de violence faisant craindre une nouvelle révolution. « Cet événement touche principalement notre consommation de produits quotidiens, explique Sana, une jeune salariée résidant à Tunis. Les gens stockent et déclenchent des pénuries sur les produits, comme le lait, l'eau, les pâtes ou la farine. » Monoprix Tunisie annonce que l'ouverture de son magasin à Beni Khalled est repoussée « à une date ultérieure ». Même chose pour les projets de développement de l'enseigne U qui sont (au mieux) « en sommeil », indique le PDG du groupement, Serge Papin.

Trois groupes se partagent un marché où la grande distribution est balbutiante (18% de PDM, contre 12% en 2005). Tous trois adossés ou affiliés à des français : Mabrouk, avec un hypermarché Géant à Tunis et 70 magasins Monoprix ; UHD avec Carrefour, qui exploite un hyper à Tunis, 47 supers et 2 cash et carry ; et enfin Magasin Général (MG), qui compte 75 magasins et où Auchan est entré au capital à hauteur de 10% en novembre.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2261

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous