Internationalisation : Danone mise de plus en plus sur les émergents

|
Franck Riboud, PDG de Danone, sait qu'il lui reste de nombreux marchés à capter.
Franck Riboud, PDG de Danone, sait qu'il lui reste de nombreux marchés à capter.© DR

«Danone est au rendez-vous de ses engagements », a déclaré Franck Riboud, lors de l'assemblée générale de l'entreprise, qui s'est tenue le 26 avril, à Paris. Fort de ses résultats encourageants en 2011 (+ 7,8% de croissance, à 19,3 Mrds €), le groupe a largement insisté sur la puissance et l'importance des pays émergents, qui représentent aujourd'hui 51% de son chiffre d'affaires. En effet, l'Asie enregistre une croissance de plus de 20%, quand l'Europe n'est qu'à un maigre + 2,4%. « Il y a quinze ans, la grande majorité du chiffre d'affaires était réalisée en Europe et, aujourd'hui, ça se passe principalement dans les pays émergents », confie Emmanuel Faber, directeur général délégué de Danone. Un virage stratégique qui a apporté 1,2 Mrd € en additionnel sur le chiffre d'affaires.

Danone veut poursuivre cette internationalisation, sachant qu'il lui reste encore de nombreux marchés à capter, et même des continents à conquérir, comme l'Afrique. « Certes, on ne peut pas aller partout. Nous arrivons en Inde doucement, avec des tests et des joint-ventures, mais nous n'avons pas encore complètement mis le pied sur l'accélérateur », indique Franck Riboud.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2226

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous