Internet a garni la hotte de Noël

|

INTERVIEWINTERVIEWPour Noël 2006, les mères internautes ont commandé en ligne une partie des cadeaux de leurs enfants. Pour 46% d'entre elles, il s'agit d'une première expérience, selon une enquête réalisée par l'Institut des Mamans.

La filière jouet semble s'inscrire dans la droite ligne des résultats de la Fédération des entreprises de la vente à distance (Fevad), qui annonce des ventes totales sur le Net en progression de plus de 30 % au quatrième trimestre 2006, faisant ainsi franchir aux achats en ligne la barre symbolique des 12 milliards d'euros sur l'année. C'est en tout cas ce qu'indiquent les résultats d'une enquête menée par l'Institut des Mamans pour le Salon Univers d'enfants. « Entre le 22 décembre et le 2 janvier, nous avons interrogé 1 486 mères d'enfants de 0 à 12 ans par questionnaire en ligne », explique Virginie Foucault, directrice du développement. Le premier résultat claque comme un réel plébiscite : 100 % des mères interrogées ont eu recours à internet pour acheter au moins un cadeau destiné à un enfant à Noël 2006. « Il faut rappeler que nous nous adressons à des mères internautes », nuance Virginie Foucault. Certes.

Il n'empêche, le chiffre est impressionnant, même si seulement 7,7 % des interviewées déclarent avoir acquis l'intégralité de leurs cadeaux enfants par ce canal. Ce score n'étonne pas outre mesure Christophe Parot, président de l'enseigne Apache : « Le potentiel d'internet est particulièrement colossal sur le secteur de l'enfant. Les marques en prennent conscience et commencent à mettre en place des promotions sur les sites. »

Confort, gain de temps et économies

Pour Apache, qui compte aujourd'hui 5 magasins, les ventes en ligne ont représenté près de 70 % des ventes globales en novembre et décembre 2006. « Notre chiffre d'affaires a été multiplié par quinze par rapport à l'année dernière, le nombre des commandes par douze, se réjouit-il. Nous avons rassemblé 850 000 visiteurs uniques en novembre, 700 000 en décembre, pour une offre très étoffée, passée de 800 à 4 500 références. » La poussée d'internet est aussi très sensible chez JouéClub. Le nombre de visiteurs a quasiment triplé, passant de 430 000 en décembre 2005 à 1,2 million un an plus tard. « Les commandes, elles, ont progressé de 54 % en volume, note le PDG, Jacky Pellieux, pour un panier moyen de 73 E, et 59 % des clients en ligne sont des nouveaux venus sur ce créneau. »

De fait, 46 % des femmes interrogées par l'Institut des Mamans avouent qu'il s'agit d'une première : en 2006, elles n'avaient pas eu recours au Net pour les cadeaux de Noël des enfants. Elles ont tenté l'expérience avec trois motivations principales pour la moitié d'entre elles : le confort, le gain de temps, l'économie. Près de 47 % des mères ont réalisé de 20 à 60 % des cadeaux de Noël des enfants sur internet. Pour Jacky Pellieux, « les achats se développent, mais le site sert surtout de premier outil de sélection pour le client, qui se rend ensuite en magasin afin de toucher le produit et de se faire conseiller si besoin. Les deux canaux sont réellement complémentaires ».

Côté satisfaction, internet crève tous les plafonds, puisque 98 % des répondantes affirment avoir été très ou plutôt satisfaites. Parmi les motifs d'insatisfaction, le coût et le délai de livraison arrivent en tête. Chez JouéClub, il en coûtait 6,90 E de commander par le Net. « Mais nous avons régulièrement offert des bons de réduction de 5 à 10 E pendant la saison », nuance Jacky Pellieux. Apache a pratiqué trois tarifs de livraison de 0 à 12 E, selon la rapidité exigée. En revanche, et c'est la tendance générale, le site demande 5,50 E de « frais de préparation et de traitement de commande ».

Enfin, l'enquête dresse la liste des sites les plus fréquentés. Les plates-formes de vente à distance (La Redoute, Éveil & Jeux...) sont les premières citées (63 %), puis les sites de magasins « enfants », pour 4 mamans sur 10. De nouvelles formules devraient se développer pour accroître la présence en ligne. Apache, plutôt précurseur en la matière, a utilisé le système de l'affiliation, qui assure une visibilité sur d'autres sites avec une rémunération à la performance. « Cela a permis d'être présent sur 2 000 sites généralistes, multipliant nos chances de toucher les consommateurs. »

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1985

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous