Interview de Christoph Werner, directeur marketing Oral Care de GlaxoSmithKline

|

INTERVIEW« Rendre le brossage plus gratifiant »

Christoph Werner, directeur marketing Oral Care de GlaxoSmithKline Santé Grand Public
Christoph Werner, directeur marketing Oral Care de GlaxoSmithKline Santé Grand Public

LSA - Comment expliquez-vous la bonne santé du marché de l'hygiène bucco-dentaire en GMS ?

Christoph Werner - Les grandes surfaces représentent environ les deux tiers du marché, avec des variations selon les segments. Pour les dentifrices, 20 % des ventes se font en GMS, pour le « dental care » (nettoyants et fixatifs), c'est près de 70 %, enfin, pour les brosses à dents on atteint 86 %. L'« oral care » est principalement emmené par les brosses à dents et le dental care (nettoyants et fixatifs), mais aussi par les bains de bouche. La croissance provient surtout du fond de rayon, car les promotions ont diminué. L'innovation et les produits destinés aux problématiques spécifiques, aux prix plus élevés, ont également contribué à valoriser le marché.

 

 LSA - La catégorie peut-elle encore progresser ?

C. W. - Pour continuer à la développer, il faut miser sur l'innovation et le recrutement. En dentifrice, les volumes sont un peu figés, et il faut trouver d'autres stratégies. Comme rendre le moment du brossage plus gratifiant. Les innovations récentes jouent souvent sur le plaisir et la sensorialité, comme les dentifrices blancheurs très axés beauté ou notre nouvel Aquafresh 3 Fraîcheur et Plantes, qui allie le goût et la naturalité. Le dental care est aussi une catégorie de recrutement, et l'information sur ce segment est très importante.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2147

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous