Interview de Tanguy Toulemonde, directeur général de Steffy Lingerie : «3 millions d’euros de ventes d’ici à cinq ans avec nos collants»

|
L221203301_2Z.jpg
L221203301_2Z.jpg© DR

LSA - Spécialisé depuis quinze ans dans la lingerie, Steffy se lance dans le collant. Pourquoi et comment comptez-vous vous différencier ?

Tanguy Toulemonde - Cette diversification est cohérente avec notre stratégie axée sur l'univers du sous-vêtement. Il existe des synergies évidentes entre des bas et des porte-jarretelles par exemple. De même, au niveau de nos clients, ce sont souvent les mêmes décideurs ou, du moins, les mêmes groupes d'achats, ce qui facilite le contact commercial. Loin de l'offre basique qui domine le marché, nous allons miser sur la fantaisie, sur la technologie, avec, par exemple, en 2012, notre collant remonte-fesses (Rio Up), et sur l'innovation, avec le Toeless (photo), dont le bout des pieds est laissé à l'air libre pour permettre de porter des chaussures à bouts ouverts. Nous allons associer à cela une offre très compétitive, dans la droite ligne de notre positionnement mode à petits prix.

 

LSA - Vos ambitions ?

T. T. - Nous visons 1 M € de chiffre d'affaires d'ici à fin 2013 et 3 M € d'ici à cinq ans, soit 20% de notre activité. Nous avons déjà été référencés, sous la marque Marie-France, aux 3 Suisses et chez Auchan, où une première opération nationale a eu lieu en décembre sur des produits fantaisie. Nous sommes par ailleurs en contact avec la plupart des centrales d'achats pour développer des produits sous MDD ou en no-name, comme nous le faisons pour les dessous.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2212

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres