Interview: Le patron de Costco France « soulagé » par l’autorisation d’ouverture

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier De retour d’un déplacement à Seattle, Gary Swindells, directeur général de Costco France, s’exprime pour la première fois suite à l’autorisation en CNAC, le 14 mai, de son projet d’ouverture à Villebon-sur-Yvette (91). Il s’agira d’un nouveau concept de magasin-entrepôt de 12 000 mètres carrés, accessible uniquement sur abonnement. Un soulagement suite aux refus en CNAC pour Bussy-Saint-Georges (77), puis en CDAC à Villebon-sur-Yvette…

Gary Swindells, directeur général de Costco France.
Gary Swindells, directeur général de Costco France.

La rédaction vous conseille

LSA - Vous avez enfin obtenu l’autorisation d’ouvrir votre premier magasin en France. Comment réagissez-vous ?

Gary Swindells - Je suis soulagé et content de cette décision. Mais ce n’est qu’une étape, le plus dur reste à faire. Nous avons beaucoup de travail devant nous, y compris pour monter la centrale d’achat.

LSA – Quand pourront commencer les travaux ?

GS - Nous allons déposer les demandes de permis de construire au cours des prochaines semaines. On espère pouvoir commencer les travaux fin 2014, début 2015, pour une ouverture à l’automne prochain.

LSA – Avez-vous déjà lancé d’autres demandes d’ouvertures ?

GS - Notre stratégie est d’atteindre 4 à 6 points de vente autour de Paris, et sans doute dans quelques grandes villes de France. L’objectif est d’installer les deux premiers le plus vite pour ajuster le concept. Nous travaillons déjà au dossier, mais je ne peux encore rien vous dire de plus.

LSA – Vous serez à 5 minutes d’un hyper Auchan de 10 000 mètres carrés. Le considérez-vous comme un concurrent ?

GS - Avec cette ouverture, les gens vont constater que nous proposons une offre supplémentaire.  Nous ne sommes pas concurrents des hypermarchés. Aux Etats-Unis, au Canada, en Angleterre, des hypers sont d’ailleurs venus s’installer à côté de nos magasins. Nous avons énormément de catégories et très peu de références. Avec 4000 références en moyenne, nous en avons 2000 alimentaires, et encore la moitié de notre chiffre d’affaires est fait avec les entreprises. Nos conditionnements sont extrêmement différents.

LSA – Quel sera le montant de la cotisation annuelle ?

GS - L’abonnement annuel devrait ressembler à ce qu’il se fait en Espagne (36 euros pour les particuliers, 30 euros pour les entreprises, NDLR).

LSA – Votre premier magasin d’Europe a ouvert le 15 mai à Séville. Quel bilan faites-vous de son démarrage ?

GS - Séville a très bien démarré, les ventes ont été au-delà de nos espérances. Avec déjà plus de 20 000 membres, c’est une très belle semaine. Notre objectif de 30 000 membres la première année sera certainement dépassé. On marche très bien en frais, sur le vêtement, ainsi que l’épicerie.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA