Interview : Romain Foucher De Brandois, Chef de groupe ALSA et MAÏZENA (UNILEVER)

|

INTERVIEWINTERVIEW« Renforcer le caractère généraliste de la marque Alsa »

Romain Foucher de Brandois
Romain Foucher de Brandois© DR

LSA - Comment se comporte Alsa ?

Romain Foucher de Brandois - Elle a atteint un record, avec 54,9% de part de marché valeur en juin, sur une catégorie des desserts à préparer qui ne cesse de progresser (+ 2,7%, selon Nielsen, CAM de janvier-juillet). L'an dernier, nous avons lancé onze innovations, huit ont été programmées pour 2011, dont trois pour le deuxième semestre. Nous voulons renforcer le caractère généraliste d'Alsa, avec des recettes accessibles et simples, comme l'arrivée d'un flan entremets au speculoos. Nous voulons aussi développer l'axe de la sophistication et du premium. Voilà pourquoi nous avons initié un partenariat avec Lenôtre en janvier, avec deux références (Fraisier et Royal Double Chocolat). Nous lançons deux autres recettes sous cette licence, avec un macaron gourmand et une forêt noire.

 

LSA - Comment surfez vous sur la vague du fait-maison ?

R. F.de B. - La gamme compte 49 références pour que chacun trouve le dessert qui lui correspond. C'est dans cet esprit que nous proposons Ma Glace maison, Mon Yaourt maison et Préparations pour macarons depuis un an. Ces innovations de rupture ont permis de recruter de nouveaux consommateurs. Les émissions de télévision consacrées à la cuisine sont un plus. L'audience cumulée de Top Chef, de Masterchef et d'Un dîner presque parfait représente environ 14 millions de contacts. C'est l'équivalent de la finale de la coupe du monde 2010 !

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2194

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous