Investissements : Le verrier O-I mise 40 M E en France

|

La rédaction vous conseille

Avec 140 M € en Europe, dont 40 M € en France, le verrier américain O-I (pour Owens-Illinois) a décidé d'investir significativement sur le Vieux Continent en 2013 alors même que les marchés semblent plus que matures. « Certes, le climat est morose, mais la France est quatrième au classement mondial des pays exportateurs de produits alimentaires, explique François Pierrot, vice-président Europe du Sud, en charge du développement chez ce verrier spécialiste de l'emballage alimentaire. En Chine, une bouteille de vin sur deux vient de France, et les perspectives d'avenir sont bonnes. C'est pourquoi nous sommes confiants dans les marchés et continuons d'investir pour moderniser et pérenniser nos usines. » Cinq des neuf usines hexagonales d'O-I sont concernées, comme à Wingles (62), à Gironcourt (88) ou à Veauche (42).

Ces investissements concernent l'ensemble de la gamme pour répondre à la demande des fabricants dans le vin, l'alimentaire, la bière, les boissons non alcoolisées et les spiritueux. O-I continue également de moderniser ses sites dans un souci de développement durable. Ses produits parcourent en moyenne 300 km pour aller des usines aux clients. C'est bien plus écologique que d'acheminer des produits de pays tiers, et c'est un point qui va peser quand l'étiquetage environnemental, une fois étendu, prendra en compte les distances parcourues par les emballages.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2257

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous