Marchés

Ïod révolutionne le saumon fumé

|

Dossier Formes originales, arômes inédits, le groupe Eurochile, avec sa marque ïod, propose une offre résolument moderne.

Quatre familles de produits pour répondre à toutes les cibles et à toutes les envies.
Quatre familles de produits pour répondre à toutes les cibles et à toutes les envies.© DR

Ïod, c'est le nom de la nouvelle marque qui arrive au rayon libre-service des produits de la mer. Si sa griffe ne semble pas révolutionnaire, son offre marque un profond changement. Elle entend dépoussiérer le segment phare du saumon fumé. « Nous avons opté pour une segmentation inédite en grande distribution », résume Grégoire Colinet, directeur commercial d'Eurochile. Fini les gammes par provenance, « le consommateur ne sait pas forcément quelle origine est la mieux pour lui, entre l'Écosse ou la Norvège », justifie ce responsable d'Eurochile, entrepise spécialisée dans les produits de la mer, en référence aux acteurs présents sur le marché. Lui a inventé quatre familles de produits, afin de répondre à des envies et des publics différents (pour un prix de vente indicatif entre 3,50 et 5,80€).

La première, « les classiques », propose du saumon pour tous les porte-monnaie, dont une référence 100% française et une dotée d'un label Rouge. La famille « bien-être », « destinée à une consommation " pour soi ", moins festive », explique Grégoire Colinet, regroupe du saumon allégé en matières grasses (- 5%), réduit en sel (- 25%) ou encore bio. La troisième catégorie des parfumés multiplie les saveurs : pistaches, agrumes, et saveurs plus sucrées qui s'adressent aux bambins (miel coquelicot et bonbon à la fraise) « Au moment du salage, nous ajoutons des extraits naturels qu'on laisse infuser vingt-quatre heures, puis des marquants visuels sont disposés juste avant le tranchage. Le goût est léger, ça reste du saumon fumé », prévient le directeur commercial.

Une offre pour séduire les enfants

Les enfants sont une cible nouvelle sur ce produit. Pour eux, la famille des « instantanés » propose des découpes pratiques. Les têtes blondes apprécieront les bandes de saumon fumé pour les mouillettes, les formes rondes garniront des blinis, les dés seront précieux en ingrédients culinaires. « Nous avons su sortir de l'offre traditionnelle de saumon, c'est ce qui plaît aux distributeurs », assure Grégoire Colinet. Plusieurs enseignes ont en effet été séduites par l'offre, Carrefour a disposé les premières références dans ses linéaires en fin d'année, Ïod devrait trouver sa place à l'année dans les plans de masse des linéaires produits de la mer. Monoprix s'y est attelé en janvier, le référencement est en cours chez Auchan.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message