Istres voit son commerce en très grand

|

En centre-ville et en périphérie, Istres développe son tissu commercial pour retenir une clientèle locale qui s'échappe ailleurs. Mais plusieurs projets ambitieux font craindre un « trop-plein » nuisible à l'activité.

En Provence, hormis Marseille, aucune ville n'affiche autant de projets à vocation commerciale. Avec ses 43 000 habitants, Istres, sixième commune des Bouches-du-Rhône, ne veut plus voir ses administrés lui préférer Saint-Mitre et Martigues ou, plus au sud, Vitrolles ou Plan-de-Campagne, pour équiper leur maison. Du centre-ville, avec le Forum des Carmes, à la zone du Tubé Centre, en pleine expansion, en passant par les secteurs existants des Craux, autour de l'E.Leclerc, ou des Cognets, où se situe l'hyper Géant, la ville décuple les opportunités d'implantation pour tout type d'enseigne. Cette ambition s'inscrit dans un programme urbanistique, le Grand Istres, qui prévoit d'investir sur le territoire des dizaines de millions d'euros, entre réhabilitation de l'hypercentre, aménagement d'un parc urbain, d'une plaine des sports ou d'une cité administrative.

 

Avis mitigés

Pour François Bernardini, le maire, cette redynamisation qui prône la complémentarité des activités s'impose. Mais d'autres s'en inquiètent, car Istres se positionne au coeur d'un paysage commercial en pleine évolution, notamment à Martigues et Miramas (ci-contre).

Le Forum des Carmes (12 000 m2 de surfaces commerciales) doit revaloriser un centre-ville en déclin, délaissé par les enseignes nationales. Le projet, qui comprend aussi 40 logements, 615 places de parking et 700 m2 dédiés à un espace d'exposition, est porté par RMB Europe SAS. Il devrait coûter une trentaine de millions d'euros. En perspective : 42 nouvelles boutiques et quelque 200 emplois supplémentaires, dans un lieu dont l'attractivité bénéficiera aux commerces des rues adjacentes. En effet, la réhabilitation de l'artère principale, les Allées Jean-Jaurès, vient d'être lancée, la piétonnisation étant prévue dès mai 2013, quelques mois avant l'ouverture annoncée du Forum des Carmes. Pour le maire, ce projet sera un « geyser » pour le centre ancien, mais ne suffira pas à répondre à toute la demande des Istréens. D'où l'importance de favoriser l'expansion des zones périphériques.

 

Des projets en cascade

Mercialys ne s'y trompe pas. En 2010, cinq ans après sa rénovation, le Géant de la zone des Cognets est devenu le premier de Casino dans l'Hexagone à être surmonté d'une toiture photovoltaïque. En ce moment, le groupe passe le centre commercial à son concept « L'Esprit voisin », via une extension de 2 000 m2 qui aboutira, le 21 novembre, à l'ouverture de quinze boutiques. Objectif : « Tirer parti du potentiel démographique de la zone en confortant sa position de leader et densifier l'offre. » Un drive serait envisagé pour 2013 sur cette zone où un Maxi Toys est aussi attendu. Un deuxième drive ouvrira l'an prochain, zone du Tubé Nord, pour compléter l'offre de l'hypermarché E.Leclerc, près duquel se sont récemment installés Biocoop, Khaan (prêt-à-porter), La Halle au sommeil (literie).

Mais c'est face à l'E.Leclerc, sur la zone du Tubé Centre (141 000 m2 de foncier aménageable), que se situent les plus belles perspectives d'implantation. En novembre 2011, Décathlon a rejoint sur 2 500 m2 les deux locomotives, Weldom et Jardiland, qui ont « lancé » le site en 2007. « Notre établissement public d'aménagement, l'Epad, a confié à Arizona Investissements et Imfined la commercialisation de 34 000 m2 de shon, sachant qu'un propriétaire privé possède encore 3 500 m2, explique Emmanuel Thomas, directeur du développement économique d'Ouest Provence, l'intercommunalité dont dépend Istres. Nous n'ambitionnons pas de drainer une clientèle très au-delà d'une zone de chalandise de 50 000 habitants. Ces projets rattrapent le retard accumulé par Istres par rapport à ses voisines, sans concurrencer le centre-ville, où nous investissons avec un Fisac (1). »

Une offre commerciale en mouvement

FORUM DES CARMES

(centre-ville) 12 000 m2 de surfaces commerciales 42 boutiques Ouverture Fin 2013

GÉANT CASINO

- Zone des Cognets 17 000 m2 de GLA - 26 boutiques (existant) 2 000 m2 de GLA - 15 à 17 boutiques (extension en cours) Ouverture Novembre 2012

ZONE DU TUBÉ CENTRE

15 000 m2 de shon commercialisés (Weldom, Jardiland, Décathlon...) 4 900 m2 en cours de commercialisation dont 900 m2 déjà ouverts (Istromed-Patrimoine et Commerce) 34 000 m2 de shon à commercialiser (dont 15 500 m2 par Arizona Investissements et 15 000 m2 par Imfined)

 

Martigues-Miramas Istres en sandwich ?

Début mai 2012, Auchan Martigues s'est doté d'un drive pour un investissement de 5 millions d'euros. Depuis plusieurs années, Immochan souhaite remodeler et étendre ce centre commercial construit en 1978, comprenant un hypermarché de 14 270 m2, une galerie marchande de 4 100 m2 et 36 boutiques. L'hyper conserverait sa surface actuelle, et la galerie devrait s'étoffer de 4 728 m2, avec 31 boutiques, et de 3 900 m2 consacrés à deux moyennes surfaces de culture-loisirs et équipement de la maison. Le parking gagnera 361 places (1 590 aujourd'hui). L'investissement est estimé à 40 M € pour une ouverture envisagée en 2014. De son côté, McArthurGlen, déjà détenteur de deux villages de marques, à Troyes (Aube) et Roubaix (Nord), souhaite en créer un troisième à Miramas, pour desservir 4,6 millions de personnes dans un rayon d'une heure et demie de voiture. Actuellement, le plus proche se situe à Romans, dans la Drôme. D'une superficie de 29 000 m2 de shon, le centre de marque abriterait 140 boutiques d'habillement et d'accessoires en 2014-2015. L'investissement avoisinerait les 100 M €.

 

« Régénérescence urbaine »

Maison mère d'Imfined, exploitante de près de 11 000 m2 de Weldom et Jardiland, Patrimoine et Commerce s'inscrit dans cette perspective. Le groupe achève Istromed, bâtiment de 4 900 m2, acquis pour 7,1 M € et construit par CFA Méditerranée, où Easy Cash, Jennyfer et Générale d'Optique ont déjà ouvert leurs portes. On parle, d'ici à octobre 2012, sans confirmation encore du promoteur, de Bazarland, Ueda (électroménager), Vet'Affaires, Feu vert, Bagafolie (maroquinerie)... pour remplir les cellules restantes. « Nous croyons au potentiel d'Istres depuis le début, en raison du manque d'offre, assure Christophe Clamageran, gérant de Patrimoine et Commerce. Notre objectif est de proposer des loyers raisonnables, pour éviter un turnover ou une vacance préjudiciables à la montée en puissance des magasins et à l'image du site. Nous ne prévoyons pas d'autre programme d'ici deux à trois ans, pour prendre le temps d'observer les résultats. Le Forum des Carmes apportera une vraie régénérescence urbaine, profitable à tous sur la ville, mais les autres projets des communes alentours pourraient conduire à une saturation du territoire. »

Ce risque de saturation, les commerçants istréens le redoutent. « Nous sommes favorables au Forum des Carmes ou aux grandes surfaces du Tubé Centre, mais nous ne percevons pas la cohérence à accueillir en périphérie des magasins en concurrence frontale sur de petites cellules, sans réflexion globale, au risque qu'ils se tuent les uns les autres et qu'ils atténuent les chances de succès du Forum des Carmes, initialement imaginé pour des franchises », souligne Régis Roques, porte-parole du collectif de commerçants Ouest Étang-de-Berre, très inquiet, de plus, des projets émergeant près d'Istres. À Martigues, Auchan étudie une extension de sa galerie marchande. À Saint-Mitre, la zone des Étangs continue de grandir. Surtout, à Miramas, le britannique McArthurGlen projette un Village des marques. « Les études techniques se poursuivent », indique la mairie de Miramas, déterminée à aboutir, mais soucieuse de ne pas trop communiquer sur un dossier sensible localement et dans les Bouches-du-Rhône, Marseille ayant un temps souhaité attirer le premier Village des marques de Paca.

(1). Fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2234

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous