Marchés

Jacques Lecart, directeur de MUTTI France « Mutti se donne les moyens de réussir en France »

|

LSA - Comment s'est achevée la récolte de tomates 2013 ?

Jacques Lecart - En 2011, 5,2 millions de tonnes de tomates ont été récoltées, puis 4,7 millions en 2012 et une estimation finale de 4,1 millions de fruits pour cette année. La récolte est inférieure de 15%, et surtout le marché ne dispose que de 80% de ses besoins. Les industriels risquent par conséquent de manquer de tomates en 2014.

LSA - Quelles sont vos ambitions en France ?

J. L. - Nous réalisons quelque 13 millions d'euros de chiffre d'affaires en France, dont une moitié en GMS et l'autre en restauration. Nous avons créé la filiale française, présidée par Francesco Mutti, en janvier 2013. Cela démontre que la marque se donne les moyens de réussir sur le marché hexagonal où il y a un fort potentiel. Notre gamme est large puisque nous proposons de la pulpe de tomate, de la purée de tomate, du concentré de tomate, de la sauce pour pizza ainsi que des spécialités. Si en Italie, nous sommes largement leaders, avec 25% de part de marché en moyenne (dont 40% pour la pulpe), en France, ce sont les MDD qui dominent. Avec notre gamme de produits, nous voulons apporter de la valorisation à nos clients. Par des innovations, mais surtout par des produits de qualité. N'oubliez pas que les Français aiment cuisiner et que dans presque tous nos plats il y a... de la tomate.

En Italie, nous sommes largement leaders, avec 25% de part de marché.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA