Jardiland a passé un mauvais début d'année

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les ventes de l’enseigne ont chuté de 12% au printemps, en raison d’une désaffection des magasins liée à la météo.

Dans un article du Parisien Economie, le président du groupe Jardiland Michel Conte a dévoilé que l’enseigne avait beaucoup souffert des conditions météo au printemps. « Nous n’avions jamais connu de baisse du chiffre d’affaires supérieure à 1%. Cette année, nous avons enregistré un recul de 12% par rapport au printemps 2012 » a-t-il confié à nos confrères. La période est pourtant de la plus haute importance pour les jardineries. « Nous réalisons habituellement 50% de notre chiffre d’affaires et dégageons 75% de notre marge sur la période mars avril mai » a-t-il poursuivi.

Pour limiter l’impact de la météo sur les ventes, des efforts ont été entrepris en matière de  désaisonnalisation, avec des familles de produits moins sujettes aux caprices du temps. L’animalerie, qui représentait ainsi 3% des ventes il y a vingt ans, pèse aujourd’hui un quart des ventes. Pour redonner de l'élan a l'entreprise en France et à l'international, Thierry Sonalier, nouveau directeur général, a été nommé il y a peu de temps.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA