Jardiland ouvre son capital à ses franchisés

|

L’enseigne qui revendique la place de leader du jardin et de l’animal de compagnie a proposé à ses partenaires franchisés d’investir à ses côtés en leur ouvrant 5% de son capital. Les 67 franchisés ont accepté la proposition du nouveau propriétaire de l’enseigne, le fond L-Gam, et apportent 2 millions d’euros.

Jardiland ouvre 5% de son capital à ses 67 franchisés, une
Jardiland ouvre 5% de son capital à ses 67 franchisés, une

Qualifiée de « véritable première dans l’univers de la franchise », cette opération patrimoniale est censée « solidifier les liens entre le franchiseur et ses partenaires, explique Jardiland dans un communiqué paru ce matin, 1er juillet. « Elle démontre également la confiance des franchisés dans la nouvelle stratégie de Jardiland », poursuit l’entreprise.

 

Les franchisés associés

Pour mémoire, l’enseigne qui exploite 84 succursales, dont 5 en Espagne, et couvre au total 204 magasins pour 720 millions d’euros de CA sous enseignes (dont 367 via sa centrale et ses magasins en propre) a été reprise le 31 janvier 2014 pour 35 millions d’euros par la société d’investissement à long-terme L-Gam. Cette dernière a proposé aux 67 partenaires de l’enseigne, représentants 120 magasins, d’investir à ses côtés une part de capital réservée de 5% au total, aux mêmes conditions. Cette entrée au capital a été proposée à chaque franchisé « après une présentation détaillée des axes de développement de Jardiland et même souscrite au-delà du montant total initialement projeté », se félicite la direction de l’enseigne.

Dans le communiqué, Thierry Sonalier, Président du Directoire insiste sur le fait que « l’entrée au capital du franchiseur de ses propres franchisés est une première. C’est une décision stratégique de L-Gam et Jardiland visant à associer davantage nos franchisés. Ils ont répondu présents à cette opportunité unique en son genre et la grande majorité d’entre eux devient actionnaire. C’est une marque de confiance forte qui valide nos choix ».

 

Plan social en cours

Jean-François Le Biez, chef d’entreprise, présenté comme l’un des principaux franchisés historiques Jardiland, ajoute lui qu’« avec cette décision, les franchisés signifient leur confiance dans le nouveau projet de l’enseigne et démontrent leur volonté de s’impliquer pleinement dans son développement futur ».

A noter que le groupe qui emploie 3000 collaborateurs en direct (6000 avec les franchisés) a engagé un plan social début juin. Selon la direction, il toucherait 170 postes qui pourraient être supprimés essentiellement dans les pépinières et le siège. Mais les syndicats craignent, eux, 400 licenciements.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message