Jardiland renforce son actionnariat et change de président

|

L'enseigne de jardinerie se consolide en intégrant son principal franchisé, SA Conte. Son dirigeant, Michel Conte, va devenir président du directoire en remplacement de Etienne Bordet. Et Batipart investit 122 millions d'euros.

Toute la franchise

Toute la franchise

Plus de 1800 concepts éprouvés vous attendent

créez votre entreprise
 
 
 
Enfin, Jardiland trouve une issue à ses problèmes. L'actuel président du directoire, Etienne Bordet, cherche depuis plus de deux ans à assurer sa succession. C'est finalement Michel Conte, le plus important franchisé de la chaîne, qui lui succédera en tant que président du directoire, Etienne Bordet deviendra président du conseil de surveillance. De plus, le réseau poursuit son intégration en ajoutant les 30 magasins de Michel Conte. Le groupe détiendra donc en propre 85 magasins sur 215, dont 115 à l'enseigne Jardiland et 70 sous l'enseigne Vive le Jardin. Mais ce n'est pas tout.
En octobre 2005, l'enseigne de jardinerie ouvrait son capital à Michel Leclercq, fondateur de Decathlon. Las. Trois mois plus tard, cette opération capotait et Michel Leclercq se retirait. Aujourd'hui, Jardiland a trouvé un nouveau partenaire avec le groupe contrôlé par Charles Ruggieri, Batipart (connu dans les domaines de la santé et de l'immobilier). Ce dernier s'intéresse ainsi un nouveau secteur économique et après un premier investissement de 122 millions d'euros, compte devenir actionnaire à hauteur de 35%. Jardiland va ainsi pouvoir assurer son développement.
 
Sylvie Leboulenger
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message