Jardinage-bricolage : À quand le réveil ?

Jardinage-bricolage : À quand le réveil ?

|

Temps pourri pour le jardinage, fermeture du dimanche et méforme de l’immobilier pour le bricolage : le parcours d’obstacles a été particulièrement compliqué ces derniers mois et peu de monde a réussi à tirer son épingle du jeu. Mais après la pluie, le beau temps ?

La saison du jardin semble bien partie, et côté végétal, plusieurs enseignes viennent d’ailleurs d’inaugurer de beaux points de vente, avec un Jardiland XXL à Cormeilles-en-Parisis, marqué par une profondeur d’offre impressionnante. À quelques dizaines de kilomètres, Botanic a ouvert un magasin tourné vers le naturel, avec sa serre de 13 mètres de haut. À Dunkerque, c’est une nouvelle jardinerie Auchan qui a ouvert ses portes. Ce regain de vitalité ne doit pas masquer la situation difficile du secteur, dont atteste le récent changement d’actionnaire de Jardiland, et l’attentisme de plusieurs opérateurs prêts à sonner le début d’un mouvement de concentration.

Pour le bricolage, les indicateurs mensuels sont plutôt bien orientés depuis le début de l’année, à défaut d’un redémarrage de l’immobilier. Le PDG de Mr.Bricolage anticipe ainsi une année 2014 étale, voire très légèrement positive. Si ce point de vue se confirmait, il mettrait un terme à deux années de recul.

Ces aléas de la conjoncture n’ont cependant pas entamé la lente mais profonde mutation des GSB. Car les fournisseurs tout comme les enseignes font beaucoup d’efforts pour faciliter la vie à leurs clients, avec une offre plus accessible, pas unique­ment sur le plan tarifaire, mais aussi sur les aspects de mise en œuvre. L’objectif reste finalement de se dégager du temps, et de réduire au minimum les tâches pénibles. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la technologie investit (encore timidement) le jardin et l’établi. Les tondeuses robots, encore balbutiantes, pourraient débouler dans les jardins. Mais la machine à poser le papier peint n’est pas encore pour demain. En attendant cette avancée de la science, la solution la plus simple est peut-être de se connecter sur internet, où les métiers très terre à terre du bricolage et du jardin trouvent un énorme écho sur les forums. Leroy Merlin, qui a rénové son site destiné à sa communauté, compte 75 000 membres actifs, avec un trafic multiplié par trois depuis cette refonte. Dans les jardineries et magasins de bricolage, les bornes de vente et l’équipement des vendeurs en tablette commencent à se diffuser. Si les ventes ne suivent pas, ce n’est pas faute d’essayer…

Les tendances

  • Proposer davantage de textile et d’alimentaire en jardineries pour désaisonnaliser les ventes.
  • Mettre l’accent sur l’animalerie, qui enregistre de très bonnes performances.
  • Améliorer l’offre de produits et solutions clés en main pour inciter à l’achat.

Jardinage-bricolage : À quand le réveil ?
suivant
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2313

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message