Jardins du Midi réorganise sa distribution

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

· Concentration des enseignes, consommation d'ail, d'oignon et d'échalote en baisse : le leader européen réagit en structurant ses filiales par métier. · Et en innovant.

En 1992, l'approvisionnement en ail, oignon et échalote des magasins de la région parisienne se faisait en direct. Aujourd'hui, c'est l'inverse : 90% des livraisons se font sur plate-forme », explique Joël Moitié, directeur national des ventes de la société Jardins du Midi. Leader européen de la distribution de condiments secs (ail, oignon et échalote) avec un chiffre d'affaires de 650 millions de francs, l'entreprise veut gagner en efficacité, en réorganisant ses filiales par métiers. Celles-ci, regroupées au sein d'un holding, sont désormais au nombre de cinq : JDM Appro pour l'approvisionnement et le conditionnement ; JDM Distribution pour le référencement et la mise en place des animations en magasins (5 directions régionales) ; JDM Logistique pour la préparation des commandes et la gestion des flux (4 bases en France) ; JDM Industrie, qui fournit au groupe les produits transformés ; JDM Europe, enfin, est chargée de développer l'activité export sur l'ensemble du continent. Un entrepôt de 5 000 m2, capable de traiter 15 000 tonnes de marchandise en flux tendu, vient en outre d'être inauguré à Bondoufle, en région parisienne.

Deuxième étape : stimuler une consommation en chute libre. Seulement 66 000 tonnes d'oignons ont été commercialisées en France en 1996 contre 82 000 tonnes en 1992. La perte de savoir-faire culinaire est en grande partie responsable du phénomène : plus de 80% des consommateurs réguliers ont aujourd'hui plus de 50 ans

Pour inverser la tendance, Jardins du Midi anime sans relâche les ventes dans les magasins. Tous les deux mois, l'entreprise installe ses meubles de bois au coeur du rayon fruits et légumes pour des opérations événementielles d'une dizaine de jours. Pour Jacky Metivier, responsable des achats fruits et légumes chez Auchan-Docks de France, la démarche est rentable : « Nous en profitons pour proposer jusqu'à 65 variétés d'oignon, d'ail ou d'échalote, que nous déclinons ensuite dans la structure de l'assortiment, de manière permanente. »

Concernant les produits de demain - essentiellement ceux de IVe gamme semi-élaborés : oignons prédécoupés, échalotes épluchées en cours d'élaboration -, Jardins du Midi n'est pas à court : l'entreprise présentera à l'Anuga la dernière génération de pulpe d'oignon, d'ail ou d'échalote pasteurisée. Proposée au rayon frais, conditionnée dans un emballage de verre, elle ne contient aucun conservateur

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1555

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA