JD.com lève 2,5 milliards de dollars pour développer sa branche logistique

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Avec cette levée de fonds, l’e-commerçant chinois veut investir dans l’automatisation, les drones et la robotique pour contrer son ennemi numéro un en Chine, Alibaba.

JD.com lève 2,5 milliards de dollars pour développer sa branche logistique.
JD.com lève 2,5 milliards de dollars pour développer sa branche logistique.© © jd.com

JD.com, numéro deux de la vente en ligne en Chine derrière Alibaba, a bouclé un tour de table de 2,5 milliards de dollars pour financer le développement de sa branche logistique, JD Logistics. “Cette levée de fonds nous permettra d’investir pour étendre notre leadership dans le secteur, en misant sur l’automatisation, les drones et la robotique”, a indiqué le PDG de l’e-commerçant Richard Liu dans un communiqué.

JD.com était jusqu’à présent propriétaire de sa filiale à 100%. Lorsque cette opération sera finalisée, d’ici la fin du premier trimestre 2018, il ne possèdera plus que 81,4% de ses parts. JD Logistics était valorisée 10,9 milliards de dollars avant cette levée de fonds, à laquelle ont notamment participé les fonds d’investissement Hillhouse Capital et Sequoia China, ainsi que le groupe Tencent (qui a créé le réseau social WeChat). Ce n’est pas la première fois que JD.com et Tencent s’allient : les deux groupes ont investi de concert dans le géant chinois des centres commerciaux Wanda et dans le spécialiste de la mode Heilan, espérant ainsi contrer le numéro un de l’e-commerce en Chine, Alibaba, qui mise de plus en plus sur le brick and mortar.

Avec cette levée de fonds, JD.com veut attaquer Alibaba sur un autre front, celui de la logistique, le nerf de la guerre pour les e-commerçants. La compagnie affute ses armes depuis plusieurs mois pour cette bataille, qu’elle compte mener à l’international. La société prévoit notamment d’investir 1 milliard de dollars dans la logistique en France, espérant devenir un acteur à part entière du commerce hexagonal, avant de se lancer au Royaume-Uni, en Allemagne et enfin aux Etats-Unis fin 2018. 100 millions d'euros ont déjà été attribués au groupe français Fives pour équiper son premier entrepôt tricolore. JD.com a également tissé en décembre 2017 un partenariat avec la société japonaise de livraison Yamato Holdings, pour livrer des produits de retailers japonais en Chine.

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
X

Retrouvez toutes les stratégies digitales actuelles GRATUITEMENT e-commerce, réseaux sociaux, marketing intéractif...L’ensemble des nouvelles technologies adaptées à l’univers de la grande distribution.

Tous les faits marquants dela journée identifiés, sélectionnés et classés par la rédaction de LSA.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA