JD.com ouvre des magasins de produits alimentaires pour contrer Alibaba

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L’e-marchand chinois vient d’annoncer l'ouverture de points de vente physiques dédiés aux produits alimentaires, baptisés 7Fresh. Fruits et légumes, viande, fruits de mer, pain frais... les magasins commercialisent plusieurs milliers d'articles et JD affirme proposer une expérience d'achat supérieure à tout ce qui existe sur le marché. 7Fresh fait ici figure de réponse du mastodonte de l'e-commerce à son concurrent Alibaba et son concept de magasin Hema. 

Vue d'intérieur d'un magasin 7 Fresh, à Pékin
Vue d'intérieur d'un magasin 7 Fresh, à Pékin

Alors qu’Alibaba prévoit de déployer son concept de magasins de produits frais Hema à plus large échelle en Chine - le groupe vient d'annoncer l'ouverture de 30 nouveaux points de vente à Pekin -, son concurrent direct, l’e-marchand JD.com - dont le numéro un de la grande distibution américaine Walmart est actionnaire - vient à son tour d’annoncer l’ouverture de magasins physiques dédiés aux produits alimentaires. « Contrairement à de nombreuses épiceries dans le pays, ces magasins spacieux et propres proposeront des milliers de produits frais incluant des fruits, des fleurs, de la viande importée, des fruits de mer fraichement pêchés et préparés sur place », indique le groupe.

La sélection de viande fraiche comprendra notamment du jambon ibérique importé d’Espagne, tandis que le fruits de mer peuvent être pêchés dans la mer du Japon et livré chez le client en 24 heures. Aussi, les magasins comprennent une boulangerie proposant du pain frais ou encore des pâtisseries concoctés par des employés formés par un Meilleur Ouvrier de France (MOF). Un espace restauration a également été imaginé pour que les clients puissent se sustenter avec des plats préparés directement dans le magasin par des chefs cuisiniers.

JD.com revendique une expertise certaine dans le domaine des produits alimentaires, le site en commercialise depuis 2012, et à l’occasion du Singles Day, l’e-marchand a vendu l’équivalent de 20 000 tonnes de produits frais dont 500 000 crevettes de Thaïlande et 2 millions de crabes. Le groupe a en effet crée la plateforme Web ‘JD Fresh’ en 2016, gérée comme une business unit indépendante, et y vend déjà des fruits frais, des légumes, des fruits de mer de la viande, des produits surgelés, grâce à un réseau composé de près de 2 000 partenaires.

JD.com voit en ces magasins, une expérience offline qui vient en soutien de sa réputation à livrer ses 266 millions de clients à domicile en produits frais. « JD est idéalement positionné pour offrir cette expérience de shopping offline aux consommateurs chinois, grâce à la technologie de notre chaîne d'approvisionnement et à notre statut de plus grand détaillant du pays », a ainsi déclaré Xiaosong Wang, p-dg de 7 Fresh et président de JD Fresh. « La connaissance des préférences de nos clients ainsi que l'accès à des produits de qualité supérieure, nous permettent d’investir dans une expérience d’achat premium, bien au-delà de ce que les consommateurs chinois ont connu auparavant. »

Des chariots autonomes

Ainsi, selon JD, 7Fresh intègre de nombreuses technologies avancées tels que des miroirs intelligents positionnés à proximité des produits, capables de détecter lorsqu’un client prélève un article en rayon, et de déclencher ainsi automatiquement la diffusion d’informations telles que la provenance ou encore les apports nutritionnels des produits. Plus impressionnant, les clients disposent de chariots intelligents (photo ci-contre), autonomes, capables de suivre les clients au sein des allées permettant à ceux qui font leurs courses avec des enfants, d’avoir les mains libres pour s’occuper de leur progéniture.

De manière très classique, les magasins sont pourvus de caisses traditionnels et de caisses automatiques qui acceptent les paiements en cash, cartes bancaires mais aussi par mobiles via l’application 7Fresh. Plus original, ils peuvent également payer via la technologie de reconnaissance faciale également reliée à l’application. Enfin, s’ils le souhaitent, les clients peuvent repartir avec leurs produits à domicile, ou choisir d’être livrés chez eux, JD s’engage sur un délai de livraison de 30 minutes, mais ne précise toutefois pas dans quel rayon autour du point de vente. Cette initiative intervient quelques semaines après que JD.com a annoncé le déploiement en Chine de centaines d'épiceries connectées capables de fonctionner sans salariés.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA