JDE inaugure une extension dédiée à ses capsules aluminium à Andrézieux-Bouthéon

|

Le site de Jacobs Douwe Egberts (JDE) à Andrézieux-Bouthéon (Loire) fête ses 35 ans d’activité. Il inaugure une nouvelle extension dédiée à ses capsules compatible Nespresso en aluminium.

L'inauguration a eu lieu jeudi 24 novembre 2016. De gauche à droite Jean-Claude Schalk, maire d'Andrézieux-Bouthéon, Fabrice Boulanger, directeur du site, Xavier Mitjavila, président de JDE France. et Gérard Lacroix, secrétaire général de la préfecture de la Loire.
L'inauguration a eu lieu jeudi 24 novembre 2016. De gauche à droite Jean-Claude Schalk, maire d'Andrézieux-Bouthéon, Fabrice Boulanger, directeur du site, Xavier Mitjavila, président de JDE France. et Gérard Lacroix, secrétaire général de la préfecture de la Loire.© JDE

Le pure player du café, JDE, a inauguré, jeudi 24 novembre 2016, en présence de Jean-Claude Schalk, maire d'Andrézieux-Bouthéon, de Laurence Bussière, conseillère régionale de la Loire, et de Gérard Lacroix, secrétaire général de la préfecture de la Loire, une nouvelle extension de son site d’Andrézieux-Bouthéon, dédiée à ses capsules compatibles Nespresso en aluminium à marque L’Or Espresso. Le bâtiment flambant neuf de 5410 m2 a été construit en un temps record de 228 jours et représente un agrandissement de 50% de la surface industrielle du site. "Depuis 35 ans, le site a su se remettre en question et s’adapter aux évolutions du marché, a assuré Fabrice Boulanger, le directeur du site. Aujourd’hui notre ambition est de devenir le centre d’excellence des capsules compatibles JDE".

73% des volumes produits sous la marque l’Or

Créé en 1980, le site était alors dédié à la torréfaction et au conditionnement du café moulu avant de produire des premières capsules compatibles en plastique L’Or en 2010. Aujourd’hui il représente 73% des volumes produits sous la marque l’Or et la moitié de sa production part à l’export. Le choix du site d’Andrézieux Bouthéon pour la production des nouvelles capsules aluminium ne doit rien au hasard. "Il s’est imposé entre toutes nos usines en Europe, a indiqué Luc Volatier, VP Opérations et membre du comité exécutif de JDE. Nous l’avons choisi pour sa proximité avec nos clients en France, en Espagne et au Benelux, pour son expertise et un savoir-faire cultivé depuis 35 ans, pour les transformations mises en place depuis les trois dernières années en concertation avec les partenaires sociaux et enfin pour le tissu économique de partenaires à proximité".

Doubler le marché des capsules compatibles d’ici à 2020

Le site revient de loin. "Fin 2014, début 2015 on était plutôt sur un projet de fermeture d’usine" (La cession de l’Or avait été envisagée pour obtenir la validation par l’autorité de la concurrence de la fusion de DEMB et des activités cafés de Mondelez NDLR), a rappelé Jean-Claude Schalk qui évoque aujourd’hui un navire prometteur pour les 280 salariés à son bord. Avec des méthodes de travail inspirées de l’industrie automobile, de nouvelles technologies pour préserver les arômes et des lignes ultra-modernes de conditionnement opérées par des robots, il semble en tout les cas sur les bons rails pour satisfaire l’ambition de JDE en France, celle de "doubler le marché des capsules compatibles pour atteindre 400 M€ d’ici à 2020", a souligné Xavier Mitjavila, président de JDE France.
Dans l’Hexagone, JDE revendique la place de numéro un du café avec un chiffre d’affaires de 917,3 millions d’euros et une part de marché valeur de 35% (Nielsen). Leader du café portionné en dosette, il est numéro deux du café torréfié (moulu et grains) et le troisième acteur du café soluble avec des marques comme L’Or, Senseo, Tassimo, Maison du Café, Jacques Vabre, Grand’Mère, Maxwell House et Velours Noir.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter