Jean Henaff met en boîte les plats spéciaux des cosmonautes

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Epaule d’agneau confit à la sauge, orge perlé, tomates confites, dos d’espadon façon Riveria, effiloché de volaille en parmentier… ces quelques plats vous font saliver ? Ils font partie des plats concoctés par l’équipe du grand chef Alain Ducasse, en partenariat avec le Centre National de Toulouse du CNES, et la PME bretonne Jean Henaff, pour les cosmonautes qui séjournent dans la station spatiale internationale.

Henaff

L’entreprise familiale dirigée par Loïck Henaff s’est justement vu remettre aujourd’hui un certificat pour ses compétences mises en œuvre dans le programme "special event meals" du CNES.

Fortes exigences

L’entreprise Jean Henaff connue pour ses boites bleues de pâtés fournit déjà la marine nationale et différentes armées. Certains de ses produits sont également embarqués dans les sous-marins. Mais la mise en boite de plats cuisinés à destination des spationautes constitue assurément un autre défi car les exigences imposées par les membres de la station spatiale internationale, notamment les américains et les russes, sont particulièrement drastiques. "Aucun défaut ne peut être toléré", explique Lionel Suchet, directeur adjoint du centre spatial de Toulouse du CNES. Obtenir un faible taux d’humidité résiduel pour ne pas générer des bulles de liquide flottant dans la station et ne pas générer des miettes trop sèches qui pourraient être inhalées constituent les principales contraintes de fabrication.

Bon pour le moral

"Notre fierté est grande" a déclaré Loïck Henaff ému de recevoir un tel certificat et fier de rappeler les origines de l’entreprise née en 1907 située à Pouldreuzic dans le Finistère et qui emploie 219 personnes. Plus de 3000 boîtes ont été livrées à la station spatiale internationale en 2012 par cargo ATV. La prochaine livraison aura lieu en juin 2014. Ces petits plats (25 recettes au total, salées et sucrées)  ne représentent pas le quotidien des astronautes mais  sont ouverts dans des occasions particulières. "Les missions peuvent durer plusieurs mois. La nourriture à bord a un impact sur le moral de l’équipage", explique volontiers Lionel Suchet. Jean Pierre Haigneré, spationaute qui en 1992 a participé à la  mission franco-russe Altaïr se souvient encore des harengs froids et du pain noir dont il se nourrissait au petit-déjeuner. ..

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA