Marchés

Jean-Paul Agon : « L’habitude de naviguer dans un contexte incertain »

La crise aboie, et L’Oréal passe. Jean-Paul Agon, son PDG, compte bien « ne pas se laisser décourager par le pessimisme ambiant » et reste confiant pour 2012. Lors de ses vœux à la presse, en présence de tout le comité exécutif du géant des cosmétiques, le président à souligné la solidité de son entreprise face à un marché mondial toujours positif. Si la conjoncture se veut encore instable, Jean-Paul Agon a confessé, avec une pointe d’ironie, que « depuis le temps que dure la crise, la direction commence à avoir l’habitude de naviguer dans un contexte incertain. » Sans toutefois donner de chiffres, qui seront présentés le 15 février, lors des résultats officiels.

Pour la première fois dans l’histoire du groupe, les marchés émergents passeront en tête devant l’Amérique du Nord et l’Europe de l’Ouest. « Même si les résultats en France restent très bons », rassurent Jean-Paul Agon.

Pour 2012, le groupe reste aux aguets face à toute opportunité de croissance, quelle qu’elle soit. Il renforcera sa stratégie de recherche et développement. Après l’ouverture d’un centre de R&D à Rio, au Brésil, un autre verra le jour au cours de l’année en France, spécialisé dans les capillaires. Ainsi que deux nouvelles usines en Indonésie et au Nouveau Mexique.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter