Jemini placé en redressement

Le groupe sarthois, spécialisé dans la conception de peluches et articles pour enfants sous licence, a été placé le 8 janvier en redressement judiciaire assorti d'une période d'observation de six mois par le tribunal de commerce de Paris. Sa dette avoisinerait 10 M €. Le groupe, entré en Bourse en février 2011, avait racheté le fabricant de figurines Pixi (marque Plastoy). Une stratégie ambitieuse mise à mal par la crise. Après une baisse de 4% de son CA et une perte de 1,5 M € pour son exercice 2011, Jemini annonçait un nouveau recul de 19% de ses ventes au 1er semestre 2012, à 11,1 M €. Basé à Ecommoy, le groupe emploie une soixantaine de salariés.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2256

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message