José Luis Durán reprend l'initiative chez Carrefour

|

Le patron (43 ans) du numéro deux mondial de la distribution alimentaire entame tambour battant la semaine clé qui précède l'assemblée générale, le 30 avril. Après l'irruption surprise, le mois dernier, de Groupe Arnault et de Colony Capital dans l'actionnariat de Carrefour et leur volonté affirmée de mieux valoriser ses actifs immobiliers, la place commençait à prendre les paris sur des successeurs potentiels. Mais le natif de Madrid, entré en 1991 comme contrôleur financier de la filiale espagnole, revient sous les feux de l'actualité. Avec une acquisition au Brésil, où il reprend le leadership à Casino (lire p. 29) et surtout une interview aux Échos, dans laquelle il met, dixit un analyste, « beaucoup d'eau dans son vin par rapport à ses nouveaux actionnaires » : « échanges empreints de sérénité » ; reconnaissance que l'immobilier constitue « un potentiel additionnel » qu'il s'agit « désormais d'atteindre » par « une possible externalisation » ; cessions probables de pays ou activités... On s'étonne quand, un mois plus tôt, la piste de l'immobilier était décrite comme risquée pour l'exploitation.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1995

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous