Marchés

Jouet vidéo : Disney abandonne la partie

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

En marge de la publication de ses résultats trimestriels, moins bons que prévus, The Walt Disney Company a annoncé son retrait des jeux vidéo sur console, dont sa ligne de jouet-vidéo Disney Infinity.

Lors de la présentation de ses résultats trimestriels, Disney a annoncé l'arrêt de sa gamme Disney Infinity... au grand dam de ses fans.
Lors de la présentation de ses résultats trimestriels, Disney a annoncé l'arrêt de sa gamme Disney Infinity... au grand dam de ses fans.© Disney / Facebook

Une bien mauvaise nouvelle pour les fans de Disney Infinity : lors de la présentation de ses résultats trimestriels, le 10 mai 2016, The Walt Disney Company a annoncé l'arrêt de cette franchise, lancée en 2013 sur le jouet-vidéo. Un créneau initié par les Skylanders d'Activision en 2011, également rejoint en 2014 par Nintendo avec ses Amiibo et en 2015 par Warner avec Lego Dimensions. 

Coûts élevés...

L'annonce de ce retrait surprise intervient alors que Disney a publié des résultats en croissance moindre qu'attendue pour le deuxième trimestre de son exercice avec un chiffre d'affaires en hausse de 4% à 12,9 milliards de dollars (pour un bénéfice net de 2,1 milliards de dollars, +2%). Bob Iger, Pdg du groupe américain, a également annoncé l'arrêt du développement et de l'édition en propre de jeux sur console et la fermeture de ses studios Avalanche Software, qui emploie quelque 300 salariés aux Etats-Unis. 

Ce virage stratégique vise à recentrer les activités de Disney sur la licence, en proposant ses héros et franchises à des éditeurs et développeurs extérieurs. Un changement justifié par "l'absence de croissance dans le marché du jouet-vidéo et les coûts de développement élevés", selon James Pitaro, président de la division produits de consommation et médias interactifs de Disney, cité dans un communiqué. 

... et concurrence accrue

De fait, si Activision a régné en maître sur le jouet-vidéo jusqu'à l'arrivée de Disney Infinity, deux nouveaux concurrents sont arrivés sur ce créneau avec l'arrivée des figurines NFC Amiibo de Nintendo, puis à l'automne 2015 de Lego Dimensions (Warner). Une multiplication de concurrents qui a certes dynamisé les ventes de ce segment (+29% en valeur et +31% en volume selon les chiffres GfK diffusés par le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs) mais a compliqué les affaires de Disney. En revanche, le groupe poursuit ses efforts sur le jeu social et mobile, aujourd'hui en plein essor et moins coûteux à produire.

L'arrêt de Disney Infinity coûtera à Disney 147 millions d'euros, principalement en pertes sur les stocks de figurines déjà produites. Et si, sur la page Facebook de la gamme comme sur son site dédié, les fans s'affolent de cette fin de partie brutale, certains revendeurs commenceraient déjà à brader les figurines bientôt collectors pour des prix avoisinant 6€ contre plus de 14€ auparavant selon ActuGaming. Disney a maintenu la sortie des deux prochaines nouveautés de sa gamme Disney Infinity avec la sortie de deux ultimes gammes dédiées aux nouveaux long-métrages de Disney, Alice, de l'autre côté du miroir pour ce mois de mai et Le monde de Dory, en juin prochain.

 

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA