Jouets : maintenir les prix des catalogues ou solder ?

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dernière ligne droite avant Noël et s'il est déjà compliqué de trouver certains jouets en rayons, il est aussi bien difficile d'avoir une vision des prix actuellement pratiqués par les enseignes. Entre maintien des prix annoncés dans les catalogues, réactualisation des étiquettes, soldes et autres promotions, chacun joue sa partition. 

A l'heure où la plupart des catalogues de jouets des enseignes ont achevé leur période de validité, les prix sont scrutés à la loupe par les consommateurs.
A l'heure où la plupart des catalogues de jouets des enseignes ont achevé leur période de validité, les prix sont scrutés à la loupe par les consommateurs.© LSA

On s'en souvient, le débat, en 2014, autour du prix des jouets à l'approche de Noël avait tellement agacé JouéClub que le groupement en avait fait une publicité spécifique, affirmant haut et fort que chez lui, les étiquettes ne bougeaient pas d'un iota avant le réveillon. Cette année encore, le groupement d'indépendants avait clamé dès la sortie de son catalogue à l'automne qu'il maintiendrait tous ces tarifs jusqu'à Noël. Une politique tarifaire qui n'est encore pas si répandue : seuls Oxybul Eveil et Jeux, Eurekakids et Le Bonhomme de Bois ont également maintenu leurs prix catalogue jusqu'à la fin du mois.

Prix en hausse et promos

Du côté des enseignes alimentaires, tous les catalogues de jouets de Noël sont désormais caducs, Leclerc ayant été le dernier avec une date de validité allant jusqu'au 13 décembre 2015. Alors valse des étiquettes en prévision ? Oui, si l'on en croit l'étude de notre confrère Que Choisir qui pointe, pour la troisième année consécutive, la fâcheuse tendance aux prix en hausse dès la fin de la période de validité des catalogues

 

Mais si certains jouets voient leur prix grimper, pour d'autres en revanche, c'est déjà l'heure des soldes. Début décembre, Toys'R'Us proposait ainsi jusqu'au 16 décembre les "Incroyables promos" offrant jusqu'à 40% de remise sur certains produits ou jusqu'à -50% sur le deuxième jouet acheté. Moins 50% également chez King Jouet sur une sélection de produits mais aussi sur le deuxième jouet acheté. Une bonne méthode, selon Philippe Gueydon, Pdg de King Jouet, de "redonner de la visibilité à l'enseigne sur la dernière ligne droite avant Noël".

 

Ventes flash et bonnes affaires

En dehors des réseaux spécialisés, les promotions et soldes sur le jouet se multiplient. La palme des remises revient - pour le moment - à Auchan qui propose jusqu'à 70% de remise sur une sélection de jouets. De son côté, Amazon joue la montre avec des ventes flash à prix cassés tandis que Carrefour propose des réductions de 50% sur son site internet. Difficile, pour le consommateurs, de trouver le juste prix des jouets sélectionnés par leurs enfants... 

"En fait, le stock est devenue une obsession chez les distributeurs, notamment les généralistes : s'ils voient qu'il leur reste un stock important sur un produit, ils le matraquent en promotion. A l'inverse, la tentation existe aussi de remonter l'étiquette d'un produit très recherché par les consommateurs. Au final, pour le grand public, le mieux serait de maintenir les prix du catalogue car si un client voit que le produit sélectionné par son enfant dans le catalogue a augmenté avant qu'il n'ait eu le temps de l'acheter, il a l'impression de s'être fait avoir. Et s'il l'a acheté pendant la date de validité du catalogue et s'aperçoit début décembre qu'il est soldé... il a aussi l'impression de s'être fait avoir", explique un fabricant. La perception du prix, un problème toujours bien compliqué !

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA