Juillet 2015: découvrez ces rayons qui redécouvrent l'inflation

|

Selon Iri, de juillet 2015 versus juillet 2014, les prix ont baissé de 1,18 % sur un assortiment constant de produits en hyper et supermarchés. En revanche, par rapport au mois précédent, les prix ont monté de 0,05 %. Reprise durable de l'inflation ou petit phénomène momentané? 

En hypers et supermarché, l'inflation est de +0,05% en juillet 2015 par rapport à juin 2015
En hypers et supermarché, l'inflation est de +0,05% en juillet 2015 par rapport à juin 2015© Voyagerix-Fotolia

Selon la note «Conjoncture Prix Juillet 2015-N°9» éditée par le panéliste Iri,  les prix des PGC ont augmenté très modérément en juillet. L’inflation est certes limitée voire anecdotique (+0.05%). Mais c’est la première fois depuis maintenant 2 ans que les prix de la demande sont orientés à la hausse.

Un simple accident?

Cette légère remontée des prix est surtout perceptible en supermarchés. « La règle semble être celle d’une pause assez transversale aux différents rayons et groupes de familles », commente Iri. Les surgelés et les glaces font exception en étant nettement inflationnistes à très court terme mais après une très forte baisse observée en juin. Enfin, la boucherie libre-service est vraisemblablement impactée par le relèvement du prix payé aux producteurs. Fin d’une longue période de déflation ou accident conjoncturel au moment des périodes estivales, phénomène que nous avions déjà observé il y a maintenant plusieurs années ? « Il est sans doute un peu tôt pour nous prononcer. On pourra seulement noter que les prix de l’offre augmentent plus rapidement que les prix de la demande, ce qui pourrait laisser entendre une certaine accalmie dans la guerre des prix », conclut Iri.

Inflation / mois précédent – Hypers + Supers

Inflation / mois précédent HM+SM – Détail par rayon

Toujours de la déflation sur un an

Du fait de cette simple stabilité à court terme, l’indicateur inflation à 1 an passe à -1.18% contre encore -1.33%, le mois précédent. Pour les seules marques nationales, la déflation reste supérieure ou égale à -2.2% sur la plupart des rayons : entretien, hygiène-beauté, épicerie salée, boissons sans alcool, bières et cidres, surgelés et glaces, et la crémerie. Toujours sur l’univers des marques, la déflation est encore assez soutenue sur l’épicerie sucrée, sur le frais non laitiers alors que le prix des alcools est resté stable.

Inflation à 1 an – Hypers + Supers

Inflation à 1 an HM+SM – Détail par type de marque

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter