Juillet 2017 bénéficie du décalage des soldes, selon la fédération Procos

|

Le report d’une semaine du début des soldes sur juillet 2017 a dopé le chiffre d’affaires du commerce spécialisé de 5,3 %, selon la fédération Procos. Premiers bénéficiaires : les centres commerciaux et tous les actifs situés en périphérie. Malgré ces performances, le cumul d’activité sur les 7 premiers mois de l’année 2017 stagne à - 0,5 %.

Les centres commerciaux de périphérie sont les premiers bénéficiaires de l’embellie de juillet 2017, avec une croissance de chiffre d’affaires de 9,7 %. Photo : L’Avenue 83 près de Toulon.
Les centres commerciaux de périphérie sont les premiers bénéficiaires de l’embellie de juillet 2017, avec une croissance de chiffre d’affaires de 9,7 %. Photo : L’Avenue 83 près de Toulon.

"Une semaine de décalage des soldes et tout est repeuplé" aurait pu écrire un moderne Lamartine. C’est poétiquement reformulé, le bilan que tire Procos, la fédération du commerce spécialisé, du report d’une semaine du début des soldes  (par rapport à 2016), les faisant coïncider avec le mois de juillet 2017. Ce qui a dopé les ventes du mois de 5,3 % (par rapport à juillet 2016). Après un mois de juin bien morose (- 3,5 %). Cependant "en cumul, compte tenu de l’importance du mois de juin dans le chiffre d’affaires des acteurs, le dynamisme de juillet ne compense pas totalement le retard pris, commente le communiqué. D’où la nécessité de revoir le processus des soldes qui va faire l’objet d’une concertation organisée par le gouvernement ".

Infographie Procos.

Centres commerciaux gagnants

Si l’on analyse de plus près la performance de juillet, ce sont les centres commerciaux qui en sont les premiers bénéficiaires. Qu’ils soient situés en périphérie (+ 9,7 %) ou en centre-ville (+ 6,1 %). En revanche, les rues de centre-ville connaissent une moins bonne performance en stagnant par rapport à 2016. Concernant les typologies géographiques, la périphérie (centres commerciaux et moyennes surfaces) réalise une performance "tout à fait remarquable" à + 7,2 % ! Face à un centre-ville à + 1,7 %.

L’exception négative de la restauration

Concernant les secteurs du commerce spécialisé, la plupart réalisent un bon mois de juillet. Et notamment l’équipement de la personne. A l’exception de la restauration, parfois en négatif. «Il est vrai que cette activité est moins concernée par l’effet des soldes, si ce n’est par l’impact des flux sur lesquels la capitalisation n’a manifestement pas été suivie d’effet» commentent les auteurs.

Cumul des 7 premiers mois quasi stagnant

Si l’on envisage, pour finir, le bilan des 7 premiers mois de l’année 2017, l’activité du commerce spécialisé ressort en léger négatif, à - 0,5 % tous types d’implantation confondus (contre + 0,3 % en 2016). Soit - 0,8 % pour les commerces installés en centre-ville et - 0,4 % pour ceux situés en périphérie.

Infographie Procos.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres