Juin 2015: la guerre des prix s'intensifie (tous les chiffres d'IRi)

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L’inflation des prix à un an en hypers et supermarchés et à assortiment constant descend à - 1,33 % en juin 2015. Par rapport au mois précédent, elle est de -0,26%. Voici les derniers chiffres du panéliste IRi.

Aucun rayon ne semble épargné par la déflation en juin 2015
Aucun rayon ne semble épargné par la déflation en juin 2015

Les derniers chiffres du panéliste IRi pour juin 2015 confirment que la guerre des prix en grandes surfaces alimentaires ne diminue pas. Pire, elle s’accentue avec -1,33% sur un an. Une mauvaise nouvelle pour les industriels quelques mois après la clôture des négociations 2015 et quelques mois avant les négociations 2016. 

EN TERMES D’INFLATION À 1 MOIS SUR LE TOTAL MAGASIN

La déflation de la demande entre mai et juin 2015 atteint -0.26%. Il s’agit d’un des niveaux les plus élevés depuis septembre 2014 (si nous excluons les périodes atypiques et perturbées par les périodes de promotions intenses, Noël et opé-beauté en particulier). «Nous retrouvons d’ailleurs cette même tendance à l’accélération du mouvement de baisse des prix sur l’indicateur « inflation de l’offre». Celui-ci (traditionnellement plus stable) s’établit à -0.14%, soit 2 fois plus que sur les 6 mois précédents. Les résultats des négociations se traduiraient donc plutôt par une intensification de la guerre des prix », note IRI. Aucun rayon ne semble épargné avec l’épicerie à -0.25%, les liquides à -0.28% et le frais libre-service à - 0.37%.

"Contrairement à ce que nous constatons depuis près de 2 ans, le DPH est un peu plus épargné avec une stabilité des prix (avec -0.10% pour l’entretien et +0.08% pour l’hygiène-beauté)", observe IRi. Les rayons et sous-rayons les plus déflationnistes à très court terme sont les féculents, les conserves (notamment de viandes), le sucre et les glaces. A noter enfin la déflation sur les BRSA gazeuses après 2 mois de fortes hausses. Comme depuis 2 ans, ce sont les Marques Nationales qui sont les plus affectées avec une baisse des prix de 0.35% mais les MDD affichent -0.20% et même les premiers prix sont déflationnistes pour la première fois depuis des années.

 

La plus forte baisse depuis 6 mois

 

L'hygiène en inflation

 

 

EN TERMES D’INFLATION À 1 AN SUR LE TOTAL MAGASIN

 L’indicateur d’inflation à 1 an reste stable autour de -1.5% mois après mois, preuve d’un certain enlisement de la déflation. Celui-ci tend à s’uniformiser sur les 4 grands secteurs et même sur les différents rayons. La baisse des prix reste modérée sur les alcools (-0.3%) et le frais non laitier (-0.8%). Les records sont observés sur l’ultra-frais, les glaces et les eaux. La déflation sur ces 2 derniers groupes de familles est plutôt une bonne nouvelle pour les consommateurs en période de canicule !

 

18 mois de baisses de prix! 

 

Les marques nationales à -2%

 

 

Tous les PGC sont touchés

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA