Kaffee oder tee ?*

|

Du café plus haut de gamme. Du thé plus sain. Et le chocolat diabolisé. L'institut Euromonitor International vient de publier une étude sur l'évolution de la consommation de boissons chaudes sur le marché allemand depuis 2001. Certaines tendances rappellent étrangement celles que connaît le marché français. Par exemple la bonne santé du marché du café, surtout en chiffre d'affaires, qui bénéficie de l'engouement pour les espresso et les systèmes à dosettes. Ces dernières ont vu leurs ventes doubler en 2006, et même quadrupler entre 2004 et 2006. Et ce malgré une forte pression tarifaire exercée par les distributeurs allemands, hard-discounters en tête. En outre, la sensibilité des consommateurs allemands aux questions de nutrition et de bien-être semble particulièrement aiguë et certains produits en profitent. À l'image du thé, dont les fabricants rivalisent d'imagination pour vanter l'effet bénéfique que certains de leurs mélanges peuvent avoir sur la santé. À l'inverse, le chocolat pâtit à la fois de son image de boisson sucrée et de la baisse de la natalité, qui réduit de fait la population potentiellement visée.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2035

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous