Kesa étudie la vente de But

|

BRÈVESLe groupe britannique a mandaté la Banque Lazard afin d'examiner les propositions d'achat de sa filiale d'ameublement.


Les rumeurs se faisaient persistantes depuis plusieurs semaines. C'est désormais officiel. Kesa Electricals, également propriétaire de Darty et Comet, vient d'annoncer qu'il envisageait de vendre sa filiale d'ameublement But. La Banque Lazard a été mandatée pour examiner les différentes offres d'achat.

Le groupe de distribution britannique filiale n'a pas donné le nom des éventuels acquéreurs. Selon le quotidien économique les Echos, il s'agirait de fonds d'investissement français.

Reste pour Kesa à obtenir le « juste prix » de sa filiale. Car si l'enseigne s'est recentrée sur l'électronique grand public et l'électroménager, But semble avoir réussi à redresser la barre. Après avoir perdu sa deuxième place sur le marché en 2005, l'enseigne a réduit en 2006 son endettement net de 166,3 M€ à 75,4 M€ et fait progresser son résultat d'exploitation (53,1 M€, + 6 %) tout en restant sur une croissance positive de son CA (+ 3,5 % à 876,4 M€ en 2006).

Le courtier britannique Seymour a évalué la valeur du troisième acteur du marché du meuble entre 500 à 800 millions d'euros. Exempt de toute pression, Kesa se donne le temps d'analyser la pertinence d'une telle opération et son intérêt pour les actionnaires. Le processus de cession, « qui n'a rien de certain à ce jour », précise le groupe, pourrait aboutir au mieux à l'automne.
FB
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message