Kiabi renforce sa politique en faveur des handicapés

|

L'enseigne s'engage depuis 2000 pour favoriser le recrutement et le maintien dans l'emploi des personnes en situation de handicap.

Inscrite dans une politique globale valorisant la diversité des profils, cette initiative implique tous les collaborateurs et les métiers.
Inscrite dans une politique globale valorisant la diversité des profils, cette initiative implique tous les collaborateurs et les métiers.© MOULIN CORALIE

Si les personnes en situation de handicap doivent surmonter bien des obstacles pour trouver un emploi (1), les entreprises qui souhaitent sincèrement les embaucher rencontrent aussi des difficultés. La journée de recrutement organisée par Kiabi avec plusieurs partenaires (Pôle Emploi, Manpower, Kelly Services...), le 24 mars, dans ses services centraux de Lys-lez-Lannoy (Nord) en témoigne. Son objectif ? « Présenter 24 postes sur les 50 ouverts au recrutement cette année dans les services centraux (styliste, contrôleur de gestion, juriste), les magasins (managers des ventes) et entrepôts (employés, coordinateurs et managers en logistique). Nous avions 40 préinscriptions, mais seules 24 personnes ont pu venir», reconnaît Olivier Ballenghien, responsable mission Handicap chez Kiabi.

Cette journée n'en affiche pas moins des ambitions bien supérieures à la précédente, fin 2010, qui consistait en une « simple » opération portes ouvertes. Cette fois, il s'agit de proposer des ateliers thématiques sur les métiers et la préparation des entretiens de recrutement animés par Kiabi et ses partenaires. La journée a débuté par une pièce de théâtre pour sensibiliser en interne à la question du handicap, à laquelle ont assisté 120 collaborateurs. Et s'est achevée par une table ronde sur les stratégies à mettre en oeuvre pour trouver un emploi.

« Kiabi poursuit une politique de plus en plus volontariste et inscrite dans la durée », remarque Marie-Odile Escande, responsable emploi de Manpower sur la métropole lilloise. De fait, l'entreprise a créé une mission handicap dès 2000, alors même qu'elle subissait une baisse d'activité. Les trois premières années, le taux de salariés handicapés est passé de 0,35% à 3%, et atteint aujourd'hui 4,31%.

 

 

Nouvelles formations

 

Depuis 2006, chaque ouverture de magasin s'accompagne de l'embauche d'au moins un handicapé. Plusieurs des plus grands points de vente en accueillent trois ou quatre sur une quarantaine de salariés. Sachant que Kiabi a renoué, entre-temps, avec une forte croissance. « Entre 2007 et 2009, nos effectifs globaux ont progressé de 23% et ceux de nos collaborateurs handicapés de 88% », se réjouit Olivier Ballenghien. Le but étant de franchir un nouveau cap avec ce quatrième accord handicap.

« Notre politique RH défend la diversité des profils qui reflète la réalité et la richesse de la société, le handicap en fait partie. Sans se focaliser sur la question du taux légal, nous voulons enrichir les actions menées », affirme Christine Jutard, DRH. Outre l'embauche de profils plus qualifiés, la priorité est de développer les actions de sensibilisation des collaborateurs. Un module d'une heure de formation sera décliné en e-learning cet automne. « Nous déployons deux modules spécifiques pour les RRH et tous les managers. Enfin, nous travaillons sur de nouvelles solutions pour favoriser la mobilité professionnelle et le maintien dans l'emploi », conclut-elle.

 

1) 80% de celles reconnues administrativement ont un niveau de formation inférieur au bac. 6% des handicapés sont au chômage, souvent de longue durée. Sans oublier ceux les non répertoriés : 85% des handicaps ne sont pas « visibles ».

Un 4ème accord aux objectifs

  • Kiabi a signé début 2010 un quatrième accord handicap ambitieux. D'une durée de cinq ans (trois auparavant), il se fixe pour objectif de recruter davantage de personnes en situation de handicap (50 par an) et d'améliorer leurs conditions d'intégration en développant les formations destinées aux managers et aux RRH. En incluant la logistique, il s'étend à tous les métiers de l'entreprise et vise à embaucher plus de cadres. L'enseigne pense atteindre l'objectif légal de 6% d'ici à 2015. Enfin, Kiabi lance les bases d'une politique similaire en Espagne et en Italie.

La diversité des profils reflète la richesse de la société, le handicap en fait partie.

Christine Jutard, DRH

Les chiffres

  • 6 300 salariés
  • 156 salariés handicapés

          - 95% en magasin

          - 3,8% en logistique

          - 1,2% dans les services centraux

  • 4,31% de taux d'emploi de handicapés en 2010 chez Kiabi
  • 250 000 € d'investissement (contribution Agefiph) en 2010

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2178

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous