Kimberly-Clark va supprimer entre 1100 et 1300 postes d’ici fin 2016

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

A l’occasion de l’annonce de ses résultats trimestriels, le groupe de produits d’hygiène (Kleenex, Huggies...) a présenté un plan de restructuration. Il devrait permettre d’économiser 120 à 140 millions de dollars par an.

Kimberly-Clark logo 2014
Kimberly-Clark logo 2014© Kimberly-Clark

Lors de la présentation de ses résultats trimestriels, Kimberly-Clark a annoncé un plan de restructuration. Le spécialiste des produits d’hygiène va supprimer entre 1100 et 1300 postes d’ici fin 2016. A terme, il devrait permettre d’économiser 120 à 140 millions de dollars par an. Il va aussi compenser les coûts liés à la séparation de sa branche médicale, qui deviendra indépendante à la fin du mois (sous forme de spin-off).

"Le plan de restructuration que nous mettons en place va rendre notre organisation plus efficace, amortir les coûts générés par la création de la spin-off et va nous apporter plus de flexibilité pour une future croissance", a déclaré Thomas J. Falk, PDG de Kimberly-Clark. Sur le troisième trimestre 2014, les ventes du groupe s’élèvent à 5,4 milliards d’euros soit une croissance de 3% par rapport à la même période en 2013. Kimberly-Clark est présent en France avec les marques Kleenex et Huggies. Kleenex dispose d’ailleurs d’une usine en France qui emploie 140 personnes.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA