Kinder promeut la relation parents-enfants et le temps passé ensemble [Vidéo]

|

VIDÉO Pour la première édition de son baromètre de la relation parents-enfants, Kinder a demandé à l'institut Ipsos de se pencher sur le temps passé ensemble. Un temps riche mais qui, de l'avis des petits et des grands, passe trop vite... et culpabilise les parents. L'occasion pour la marque de Ferrero de revenir sur ce thème dans un spot corporate au format et au contenu aussi inhabituel que déculpabilisant. Zoom sur des parents plus formidables qu'ils ne le pensent.

Dans son nouveau spot de publicité corporate, Kinder met en lumière la relation entre les enfants et les parents.
Dans son nouveau spot de publicité corporate, Kinder met en lumière la relation entre les enfants et les parents.© Kinder (Ferrero) / YouTube

Et si les parents se mettaient trop la pression ? C'est l'un des principaux enseignements du Baromètre Kinder de la relation parents-enfants. Cette première étude, réalisée par le département "tendances & prospective" de l'institut Ipsos, a sondé 501 parents et autant d'enfants âgés de 7 à 15 ans. Et le premier constat qui s'impose est que, pour les parents, la barre de la relation idéale est placée très haut : si 93% d'entre eux estiment qu'il n'y a pas de plus grand succès dans la vie que d'être un bon parent, 57% culpabilisent de ne pas passer assez de temps avec leurs enfants.

A la recherche du temps...

"Aujourd'hui, être parent ne suffit pas : il faut être un "bon" parent. Au cours des 50 dernières années, l'enjeu éducatif a changé : outre l'éducation et les bonnes manières, il est désormais de faire en sorte que son enfant puisse se réaliser, s'épanouir et aller au maximum de son potentiel. Ce nouveau souci pèse sur chaque parent", observe le pédopsychiatre Daniel Marcelli. 

Principal souci : le manque de temps. Si 96% des parents déclarent que les moments passés en famille sont ceux qu'ils préfèrent, 60% pensent que la vie va trop vite et qu'ils se sentent dépassés (dont 65% pour les 25-40 ans) et autant préfèreraient avoir davantage de temps que gagner plus d'argent. Dépassés les parents ?

Presque la moitié des parents - et des enfants - estiment ainsi ne pas passer assez de temps en tête à tête. "Mais ils sont presque autant à considérer que ce temps est juste ce qu'il faut. Sans oublier que le bon temps passé ensemble paraît toujours passer plus vite pour les enfants", pondère Daniel Marcelli. La faute de ce manque de temps est principalement le travail, cité par 76% des parents et 70% des enfants, devant les tâches ménagères (46% pour les parents comme pour les enfants). Ce n'est qu'en troisième position que les avis entre grands et petits divergent, les premiers arguant de leurs tâches personnelles (sport, loisirs...) à 14%, les enfants pointant le fait que le parent s'occupe de leurs frères ou soeurs à 24%... Un brin de jalousie, peut-être ?

 

Mais des parents costauds !

Cependant, le tableau est loin d'être trop sombre. Car si les parents broient du noir, estimant à 54% manquer de patience avec leur enfant, ils sont 89% à estimer avoir une bonne ou très bonne relation. Et les enfants sont exactement 88% à penser de même ! Parmi les choses que les parents, selon les enfants, font assez souvent : leur donner des conseils (pour 71% des enfants), les encourager (70%) et les féliciter (68%). 

Parmi les activités que font les parents et enfants ensemble, regarder la télévision arrive en tête des citations, devant discuter et rire/s'amuser. Les devoirs, activité contrainte, sont cités en quatrième position.

 

Dialogue loin d'être sourd

L'entente entre les parents et les enfants se retrouve également sur les activités que les uns comme les autres souhaiteraient faire davantage ensemble : se promener/faire des activités ou du sport ensemble (cité par 48% des parents et 44% des enfants), rire et s'amuser (37% des parents, 41% des enfants) et jouer, faire des jeux (36% des parents et 40% des enfants). Sans surprise, les devoirs arrivent en queue de peloton, cités seulement par 35% des parents et 39% des enfants.

La question des devoirs est aussi illustrée par la différence enregistrée entre les réponses des parents et des enfants à la question "quels sont les mots les plus souvent dit par les parents et entendus par les enfants" : si les parents disent à 59% déclarer à leurs enfants "tu as bien travaillé", les enfants sont 56% à entendre "as-tu fait tes devoirs".

Un spot pour promouvoir la bienveillance

En conclusion, Daniel Marcelli pointe que : "l'éducation positive est entrée dans les moeurs avec des parents qui osent de plus en plus encourager leurs enfants, leur dire "je t'aime" ou jouer et s'amuser avec eux. On voit en cela une vraie évolution des comportements car il y a entre 30 à 50 ans, les parents ne jouaient pas avec leurs enfants." Reste à faire en sorte que les parents stressent et culpabilisent moins...

Pour faire passer ce message, Kinder a tourné un spot mettant en scène les protagonistes de l'étude. "C'est la première fois que nous faisons appel pour une publicité à des "vrais gens" et non des acteurs", relève François-Xavier Martin-Prével, chef de groupe Kinder chez Ferrero. Le résultat est un spot de 60 secondes, diffusé en télévision jusqu'à mi-février et relayée, en version longue, sur internet. Fidèle à son engagement de ne pas communiquer directement auprès des enfants, le spot cible les adultes. Il sera rediffusé régulièrement, notamment lors des prochaines fêtes des mères et des pères. 

Découvrez le spot Kinder - Regards croisés #chaquemomentcompte

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message