Marchés

Kindy poursuit son redressement

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Après une période noire qui semble déjà loin, le leader français des chaussettes confirme sa bonne santé.

"En 25 ans, nous n'avons eu que quatre années de pertes" s'est exclamé Joël Pétillon, président du directoire du groupe Kindy en préambule de la conférence de presse organisée ce vendredi pour analyser les résultats de son exercice 2010-2011. Il répondait ainsi ironiquement à la remarque d'un tiers le félicitant pour ses bonnes performances. Les années difficiles semblent pour l'heure derrière le groupe qui enregistre une hausse de 8,6% de son chiffre d'affaires à 45,3 millions d'euros. Le résultat d'exploitation progresse de 39 % à 1,6 million. Ces scores confirment la justesse des choix de Kindy qui s'est réorganisé autour de ses deux activités principales: les chaussettes avec Kindy mais aussi Dim, Tyo sur le créneau du sport ou des licences (Puma, Oxbow) et les chaussures haut de gamme Catimini ou GBB. Parmi les priorités du groupe pour 2012 figurent le développement de Thyo dans les enseignes de sport, celui de chaussettes très techniques0 dans le circuit des pharmacies et parapharmacies et bien sûr, les chaussures haut de gamme. Joël Pétillon entend ainsi poursuivre le rééqulibrage des activités en dehors du mass market. Avec Kindy et Dim, le groupe est déjà leader dans les hypermarchés et supermarchés et il fournit largment les marques distributeurs. A ce jour, ce circuit de distribution représente encore 55% de son chiffre d'affaires. 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA