Kindy tricote sa chaussette sur la Toile

|

Le leader français de la chaussette a racheté l'intégralité du site marchand chaussette.com. L'occasion, pour Kindy, de développer sa stratégie multicanal et de diversifier sa distribution.

L226902601_1Z.jpg
L226902601_1Z.jpg© DR

Et de quatre ! Avec l'acquisition de la totalité du capital du site chaussette.com, le groupe Kindy, déjà détenteur des sites marchands kindy.fr, achile.com et thyo.fr, renforce son métier sur la Toile. « Depuis 2005, nous possédions 27% du capital de chaussette.com et avions émis le souhait dès 2008 de racheter la totalité des parts », précise Joël Pétillon, président du directoire de Kindy. C'est désormais chose faite, pour un montant resté confidentiel. De quoi nourrir les ambitions du leader français de la chaussette pour internet.

Le groupe s'est lancé à la conquête du Net dès 2003, avec notamment la création du site Kindy. « Nous y proposions déjà de la vente en ligne et même un service de personnalisation des produits. Mais nos structures n'étaient pas vraiment prêtes : pour réussir sur ce canal, il est nécessaire de développer une réactivité et une logistique spécifiques », analyse Joël Pétillon qui a tiré les leçons de ce relatif échec.

Les enjeux de Kindy sur internet

  • Le groupe français possède désormais quatre sites, chaussette.com, achile.com, kindy.com et thyo.fr. - Renforcer un canal porteur. Avec ce rachat, Kindy devient l'un des leaders de la chaussette sur internet, en essor.
  • Diversifier la distribution. Alors que la grande distribution représentait 95% des ventes de Kindy en 2008, ce canal ne génère plus que 55% du CA.
  • Créer une logistique ad hoc. Une branche spécifique sera créée pour regrouper les activités en ligne avec une logistique dédiée, basée sur le site du groupe à Moliens (Oise).

Réduire la part de la grande distribution

En effet, à l'occasion du rachat de chaussette.com, qui commercialise plus de 300 modèles de chaussettes du groupe Kindy mais aussi d'autres marques comme Puma et Tommy Hilfiger, une nouvelle branche spécifique sera prochainement créée, sur le site du groupe à Moliens dans l'Oise, pour gérer les activités et la logistique des quatre entités d'e-commerce du groupe.

45,2 M €

Le chiffre d'affaires de Kindy pour l'exercice 2011-2012 (clos fin juin 2012)

Source : Kindy

Objectif : multiplier par trois le chiffre d'affaires généré par les ventes en ligne d'ici à trois ans, pour atteindre 3 millions d'euros. Une activité additionnelle aux quelque 45 millions d'euros que réalise le groupe actuellement. « Nous souhaitons également diversifier nos canaux de distribution car, aujourd'hui, la grande distribution ne nous laisse plus de marges suffisantes pour asseoir notre développement. Nous ne voulons pas diminuer le volume d'affaires que nous réalisons en grandes surfaces, mais réduire leur poids dans notre chiffre d'affaires total », explique le président. Une démarche initiée déjà depuis cinq ans : alors de 95%, la part de la grande distribution dans les ventes de Kindy a été diminuée, pour atteindre 55%. Entre-temps, le groupe, qui a racheté en 2012 la marque de chaussettes fantaisie Achile, a renforcé sa distribution dans les circuits sélectifs et dans les pharmacies avec sa marque Thyo.

Le leader de la chaussette tricolore entend également se développer à l'export. « Handicapés par la fin des quotas sur les produits chinois, en 2005, nous sommes désormais en reconquête, via notamment notre marque Achile », précise Joël Pétillon. Déjà implanté dans le Benelux, en Suisse, en Russie et dans la péninsule Ibérique, le groupe, qui fabrique environ 10% de sa production, soit quelque 2 millions de chaussettes, dans l'Hexagone, sera bientôt présent en Allemagne, en Autriche et au Japon. De quoi faire marcher le « made in France » !

Nous avions déjà retravaillé nos sites kindy.com et thyo.fr. La reprise intégrale de chaussette.com, dont nous détenions 27% du capital depuis 2005, nous permet de nous renforcer sur ce canal : d’un chiffre d’affaires d’environ 1 million d’euros aujourd’hui, nous voulons passer à 3 millions d’euros d’ici à trois ans.

Joël Pétillon, président du directoire de Kindy

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Article extrait
du magazine N° 2269

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA