Marchés

Kindy veut doubler son activité MDD

Kindy entend relancer ses marques et réaliser un CA de 80 MF en MDD d'ici à trois ans.

L'heure est au recentrage chez Kindy, qui vient d'annoncer des pertes de 20 millions de francs au premier semestre 1998, pour un chiffre d'affaires de 207 millions de francs (31,55 millions d'euros), en recul de 12,5 %. Joël Pétillon, président du directoire de Kindy, a divulgué un plan de relance en trois parties. Priorité aux marques Mariner (sous-vêtements vendus dans le sélectif) et Kindy, numéro 2 des chaussettes en GMS (où le segment a perdu 1,9 % en volume et 0,7 % en valeur l'an dernier) qui vont accroître leurs investissements en communication (10 MF prévus pour Kindy) et créer un service de recherche et développement.

En parallèle, Joël Pétillon entend doubler le chiffre d'affaires des marques de distributeurs, pour atteindre les 80 millions de francs d'ici à trois ans, en France mais aussi en Europe du Sud et de l'Est. Enfin, l'outil industriel sera reconfiguré en délocalisant la moitié de la production. Kindy est en passe de finaliser un accord de cession de l'usine alsacienne de Dambach à ses cadres auxquels elle cédera pour cinq ans la licence de la marque Labonal. Celle-ci sera commercialisée dans la VPC et le circuit sélectif, laissant le champ libre à Kindy dans la grande distribution. Si ce plan réussit, Kindy espère devenir leader européen de son marché.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter