King Jouet invente le "Shazam" du jouet [Exclu LSA]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Après les bornes en magasins, King Jouet accélère encore sur le digital avec le lancement cet automne de son application ToyScan, une sorte de "Shazam" du jouet. Et l'enseigne prévoit encore d'autres nouveautés dans sa hotte de Noël. Explications.

Grâce à son application ToyScan, les consommateurs n'ont qu'à prendre en photo un jouet pour accéder à sa fiche détaillée, le partager avec ses amis ou l'acheter sur le site de King Jouet.
Grâce à son application ToyScan, les consommateurs n'ont qu'à prendre en photo un jouet pour accéder à sa fiche détaillée, le partager avec ses amis ou l'acheter sur le site de King Jouet.© King Jouet

La rédaction vous conseille

Opportunité de création d’entreprise

En partenariat avec Toute la franchise


KING JOUET

KING JOUET

50 000 € d’apport personnel

demande de documentation

"Jusqu'au dernier moment, on n'était pas certain de parvenir à lever les différents obstacles techniques... Mais finalement, on a réussi", s'enthousiasme Sébastien Pingault, directeur commercial de King Jouet. La gageure était pourtant de taille et a mobilisé les équipes de l'enseigne grenobloise au cours des derniers mois sous le nom de travail "Shazam du jouet".

21 000 références

Le résultat, finalement baptisé ToyScan, sera bientôt visible dans tous les smartphones : il s'agit d'une application gratuite permettant, à partir d'une simple photo d'un jouet, d'accéder à diverses informations et services : fiche produit détaillée, vidéo de démonstration, notice... mais aussi bouton pour partager sur les réseaux, possibilité de l'ajouter dans une liste de souhaits ou... de l'acheter directement sur le site de King Jouet. "L'application peut aussi fonctionner en mode hors réseau, notamment dans les endroits ou les magasins où les connexions ne sont pas disponibles, en sauvegardant la photo du produit avant de pouvoir accéder aux services de l'application une fois la connexion retrouvée", précise Stéphane Marthe, responsable du cross-canal et de l'e-commerce de King Jouet.

Lancé le 19 octobre prochain, ToyScan compte déjà dans sa base de données quelque 21 000 références de jouets, peluches, jeux... et sera élargie au fur et à mesure. "L'idée est née d'un brainstorming interne auprès de nos équipes en magasin sur le thème : comment mettre davantage de digital dans le magasin, et inversement. Et c'est l'une des trois idées retenues sur les quelque 360 idées récoltées", rappelle Sébastien Pingault. De quoi imaginer de nouveaux développement futurs.

Un Noël connecté... mais pas seulement

De fait, King Jouet a bien d'autres atouts dans sa hotte pour le prochain Noël. Après une bonne année 2015 et un permanent 2016 favorable, l'enseigne a récemment revu son programme de fidélité avec l'introduction d'un système de cagnottage permettant de gagner un point pour chaque euro dépensé. "Ces points sont doublés pour l'achat d'un produit de nos marques exclusives ou abondés dans le cadre d'opérations particulières ou d'offres promotionnelles avec certains de nos fournisseurs", explique Sébastien Pingault. Pour ses clients encartés, King Jouet lancera également le 19 octobre prochain une application permettant de gérer leur compte de fidélité, accéder à leur cagnotte, modifier leurs coordonnées... Le groupe met également à leur disposition une "wish list" interactive et partageable éliminant automatiquement les doublons et propose désormais un service de e-réservation proposant de récupérer son produit en magasin en seulement deux heures.

Le groupe poursuit également le déploiement de ses bornes en magasins. "Nos 150 succursales seront toutes équipées d'ici octobre et nous lancerons les bornes en test dans quelques magasins affiliés", précise Sébastien Pingault. Ces bornes permettent aux clients d'accéder à un assortiment beaucoup plus large de produits que ceux proposés en magasin (au total 9000 références), de pouvoir choisir parmi tous les coloris d'un même produit, de commander directement auprès des fabricants les produits les plus encombrants... "Ces bornes permettent d'accompagner et d'aider les vendeurs en magasin qui éviteront ainsi de rater une vente faute du produit désiré en rayon et pourront développer des ventes incrémentales", explique Sébastien Pingault.

De grosses ambitions

King Jouet rééditera aussi certaines opérations qui ont assuré son succès l'an dernier. Outre son catalogue, qui sortira également le 19 octobre à 6 millions d'exemplaires avec quelque 1350 produits présentés, le groupe reconduira son opération avec les Restau du Coeur qui avait permis, l'an dernier, d'offrir 50 000 jouets neufs aux enfants défavorisés. "Nous visons cette année 70 000 jouets offerts", précise Sébastien Pingault.

L'enseigne continue également à proposer le paiement de ses achats l'année suivante, et même le paiement en trois fois par chèque en magasin comme sur son site. En communication, King Jouet mise sur la radio, le digital et les réseaux sociaux. "Nous ne nous étions jamais donné autant d'ambitions que pour cette fin d'année 2016", conclut Sébastien Pingault. Le Père Noël n'a qu'à bien se tenir !

 

 

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA