Kingfisher diminue son dividende annuel

|

Malgré une bonne performance en France, la chaîne de distribution britannique a annoncé jeudi qu'elle allait diminuer d'un tiers son dividende annuel après avoir enregistré une baisse de son bénéfice avant impôt en 2007/2008.

Le chiffre d'affaires de Kingfisher, qui possède en France Castorama et Brico-Dépôt, a augmenté de 7,9% sur l'année à 9,36 milliards de livres (12 milliards d'euros), mais son bénéfice net part du groupe a baissé de 19% à 274 millions de livres, tandis que son bénéfice avant impôt sous-jacent (hors exceptionnels et amortissements) a baissé de 2,8% à 386 millions de livres. Le bénéfice d'exploitation est ressorti à 498 millions de livres, en baisse de 1,2%. En conséquence, le groupe britannique va abaisser de 50% son dividende final, et fera de même pour le prochain semestre. Le dividende annuel ressort à 7,25 pence par action, une baisse de 31,9% par rapport à l'année précédente. Ces actions "auront pour effet de porter le dividende à un niveau plus prudent, depuis lequel il pourrait croître en relation avec la performance et les besoins en capital du groupe", a expliqué dans le communiqué le président Peter Jackson.
Kingfisher a aussi annoncé la restructuration de sa chaîne B&Q en Chine, qui a abouti à l'inscription d'une charge exceptionnelle de 22 millions de livres dans l'exercice 2007/2008 et aboutira à une autre de 11 millions de livres dans l'exercice suivant.
La France a largement soutenu les performances du groupe sur l'année écoulée, avec une hausse de 9,1% du chiffre d'affaires à 3,224 milliards de livres, et une hausse de 15,2% du bénéfice d'exploitation à 237 millions de livres.
Au Royaume-Uni, où Kingfisher possède B&Q, Screwfix et Trade Depot, le chiffre d'affaires a augmenté de 3,1% à 4,395 milliards de livres et le bénéfice d'exploitation a reculé de 16,3% à 153 millions de livres.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter