Kits de repas : Blue Apron, prochaine victime d'Amazon ?

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le pionnier américain de la livraison de kits de repas publie un chiffre d'affaires en déclin de 13% au 4ème trimestre 2017, suite à la réduction de son budget marketing.

Blue Apron est le pionnier américain de la livraison de kits de repas.
Blue Apron est le pionnier américain de la livraison de kits de repas.© Blue Apron

Le pionnier américain de la livraison de kits de repas, Blue Apron, publie au quatrième trimestre 2017 un chiffre d'affaires de 187,7 millions de dollars. C'est certes davantage que les 186,3 millions attendus par les analystes, mais c'est surtout 13% de moins que son chiffre d'affaires trimestriel enregistré un an plus tôt. Ce déclin s'explique surtout par une baisse du nombre de commandes, la société ayant réduit d'un tiers ses dépenses marketing pour se concentrer sur l'amélioration de son exécution opérationnelle, en particulier dans son nouveau centre de distribution de Linden, dans le New Jersey. Sur le dernier trimestre 2017, ses pertes nettes s'élèvent à 39,1 millions de dollars, 50% de plus qu'un an plus tôt mais 55% de moins qu'au troisième trimestre 2017.

Sur la totalité de l'année, les revenus de Blue Apron augmentent de 11% à 881,2 millions de dollars, et ses pertes nettes s'établissent à 210,1 millions, quasiment quatre fois plus qu'en 2016. Quant au nombre de ses clients, il décline de 15%, conformément à la diminution des dépenses marketing, tandis que l'ARPU progresse de 246 à 248 dollars.

Annus horribilis

Le premier semestre de cotation de Blue Apron, introduit en bourse en juin 2017, aura été particulièrement chaotique. Sa croissance s'est évanouie, des concurrents de taille ont attaqué son pré-carré à commencer par Amazon, et des difficultés dans son centre de préparation de Linden ont entamé l'expérience client et engendré des coûts importants. Un nouveau PDG, Brad Dickerson, a été nommé en novembre en remplacement de l'un des cofondateurs, afin de remettre l'entreprise sur de bons rails. En 2018, il prévoit de relancer les investissements marketing et de développer l'offre de Blue Apron. Sa vision : en faire une marque lifestyle, et plus uniquement un service de livraison de repas. Le marché a salué cette stratégie en faisant rebondir l'action de 25%. Le titre demeure toutefois 65% inférieur à son niveau d'introduction et plusieurs analystes américains parient sur le fait que la société ne se relèvera pas.

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA