Knorr, une histoire qui s’inscrit dans le durable

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La première griffe du groupe Unilever en chiffre d’affaires affiche, en 2015, cent soixante-dix-sept ans d’existence. Et parie sur un avenir durable.

Knorr

Pour mériter sa célèbre signature « Knorr, j’adore », la marque culte s’est fixé un objectif fort : d’ici à 2020, tous les légumes et aromates composant ses produits seront issus de l’agriculture durable. « Le projet est né en 2010, raconte Julien Cœurdacier, directeur marketing de Knorr. Nous avons d’abord supprimé les colorants et les conservateurs ainsi que la plupart des exhausteurs de goût de nos recettes, en le signalant sur nos emballages pour recruter de nouveaux consommateurs qui avaient besoin d’être rassurés sur la compo­sition des produits. Cela a engagé une autre réflexion sur les légumes utilisés et sur notre capacité à aller un cran au-delà pour renforcer la qualité perçue. » Résultat : l’établissement d’un code qui définit les critères d’exigence d’Unilever en matière d’agriculture durable et évalue les pratiques agricoles de ses fournisseurs sur onze indicateurs : pas de rejet d’engrais ou de pesticides dans l’eau, réduction de la consommation d’eau, d’énergie, etc. « Nous débloquons 1 million d’euros par an pour accompagner nos exploitants en France dans cette démarche durable, car tous n’ont pas les ressources nécessaires », précise Julien Cœurdacier. Depuis 2010, 66 projets ont été financés. Knorr a aussi créé plus d’une dizaine de fermes modèles en Europe qui mettent en œuvre des initiatives correspondant aux spécificités du terroir local et au type de production. 

Présence mondiale

C’est en 1838 que l’ancien commer­çant Carl Heinrich Knorr ouvre son usine à Heilbronn, en Allemagne. Sa première activité est de déshydrater de la chicorée pour la vendre aux producteurs de café allemands. En 1873, il lance les premières soupes de légumes déshydratées, puis le premier mélange déshydraté pour sauce en 1908. Avant de lancer, en 1912, un autre produit iconique : leur premier bouillon cube. Suivi en 1986 par la première soupe en brique. Forte de ces innovations, la marque se développe progressivement. Vendue dans huit pays européens en 1958, elle est aujourd’hui présente dans 90 pays dans le monde !

À partir de l’an 2000, le développement de Knorr, acquis en 1958 par l’américain Best Foods, se poursuit dans le giron de la multinationale anglo-néerlandaise Unilever. C’est sous son ère que sera lancée en 2002 la soupe en brique Douceur de 8 légumes, qui reste, à ce jour, la soupe la plus vendue en France. Avant deux innovations majeures : les premiers bouillons sous forme gélifiée en 2008 (Marmite de bouillon) et, en 2014, la première soupe sous forme de concentré sur le marché de l’instantané (Soupissime Instant). « Nous avons vendu 2 millions d’unités depuis le lancement en septembre et recruté plus de 500 000 foyers acheteurs sur le marché de l’instantané », indique Julien Cœurdacier. Et réinsufflé du dynamisme à un segment qui avait pris le bouillon entre 2005 et 2013, avec 10 points de pénétration perdus, passant de 30% à 21%. 

en dates

  • 1838 Création de la marque par Carl Heinrich Knorr.
  • 1878 Première soupe de légumes déshydratée.
  • 1912 Premier bouillon cube.
  • 1986 Première soupe en brique.
  • 2000 La marque entre dans le giron d’Unilever.
  • 2014 Création de Soupissime Instant.

En chiffres

  • 4 Mrds € de CA monde en 2014
  • 250 M€ de CA France
  • 37% de PDM en valeur sur les soupes (HM+SM) 1 usine en France
  • 90 pays exploités

Source : Unilever

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2362

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA