Komogo : le multimédia revisité par Casino

Implantée en galerie commerciale, la nouvelle enseigne du groupe stéphanois propose un large choix de micros et de logiciels destinés aux familles comme aux professionnels. Elle mise sur un espace interactif et la vente assistée pour se distinguer des hypermarchés.

Les passionnés d'informatique, de jeux et de communication en général disposent désormais d'une nouvelle enseigne : Komogo. Un nom quelque peu étrange au premier abord, qui n'est en réalité qu'une contraction de kilo-octet (Ko), méga-octet (Mo) et giga-octet (Go) qui sont les unités de mesure des capacités de stockage d'un ordinateur. Ouvert le 23 août dernier dans la galerie commerciale Grand Quartier de Rennes, cette enseigne créée par Casino Entreprise (filiale du groupe stéphanois chargée du lancement de nouveaux concepts) réunit trois univers sur une surface de vente de 850 m2. « L'idée est de proposer sur un même lieu une offre ayant pour lien internet, explique Christophe Guillon, directeur général de Komogo. De fait, si le web est inséparable de l'informatique, de nombreux jeux se jouent désormais en réseau et les téléphones GSM proposent de plus en plus une gestion des mails. »

Situé à proximité de l'entrée de l'hypermarché Géant et de son rayon informatique, Komogo entend se distinguer de ce concurrent de taille par l'importance de son offre (plus de 5 000 références), les services proposés et la présence de nombreux vendeurs. Mais l'originalité de Komogo tient essentiellement à son espace interactif situé en plein milieu du magasin. Délimité par des gondoles circulaires et un revêtement de couleur bleu au sol - le reste du magasin est recouvert d'un carrelage beige -, ce rond central joue la carte de la convivialité : les clients peuvent se connecter à internet en toute liberté, mais, surtout, ils ont accès à un écran tactile permettant de configurer son propre ordinateur, Komogo s'engageant à livrer le produit sous quatre jours. Cette zone accueille également la téléphonie ainsi que quelques appareils photo et des Caméscope numériques. Enfin, un café sera bientôt mis en place.

Le reste de la surface de vente présente un aménagement plus traditionnel réparti en trois grandes zones. En premier lieu, la micro. Étendu sur plus de la moitié du magasin, cet espace présente les derniers ordinateurs arrivés sur le marché, mais aussi des PC destinés à un usage professionnel. « Notre clientèle est double, insiste Christophe Guillon. Nous proposons des produits grand public pour les consommateurs s'équipant traditionnellement dans les hypers, mais également des ordinateurs destinés aux PMI et aux PME. » Soit plus d'une trentaine de références au total.

Parallèlement, Komogo commercialise tous les périphériques allant de l'imprimante au graveur en passant par les scanners, les claviers ou encore les modems pour se connecter à internet.

Réunis au fond du magasin, les livres d'informatique côtoient les logiciels et les jeux pour PC et Macintosh, soit plus de 1 200 références au total. Cet espace est identifié par une hauteur de plafond de 4 mètres, contre 7 pour le reste du magasin et un éclairage abondant. Enfin, Komogo accorde une large place à l'univers du jeu via les consoles Nintendo et PlayStation. Plusieurs écrans de démonstration animent cet univers en attendant l'arrivée de la nouvelle console Sega Dreamcast.

25 magasins en 2003

Nouvelle venue sur le marché de l'informatique, l'enseigne Komogo entend se développer, dans un premier temps, au rythme de la politique de rénovation des galeries Casino mise en place depuis plusieurs mois par L'Immobilière Casino. Ainsi, deux nouveaux magasins ouvriront leurs portes au mois de novembre à Chartres et à Lanester, près de Lorient. Dans ces deux villes moyennes, Casino Entreprise testera son nouveau concept sur une surface de vente de seulement 500 m2.

« Notre objectif est d'atteindre 25 unités d'ici à 2003, à raison de 5 ou 6 ouvertures par an », explique Christophe Guillon, qui reconnaît cependant vouloir développer son enseigne en priorité en région parisienne et prochainement à Paris intra-muros. Une région où Komogo devra faire face à la forte concurrence de la Fnac, Boulanger, Darty et, bien entendu, Surcouf.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1644

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous