Marchés

Kraft Foods ambitionne 5% à 7% de croissance après sa scission

|

La séparation des activités américaines est prévue le 1er octobre

Mini Oreo
Mini Oreo© DR

Kraft Foods a annoncé jeudi qu'il visait une croissance organique de 5% à 7% l'an prochain, après la scission de ses activités, prévue le 1er octobre. La branche des produits frais vendus principalement en Amérique du Nord conservera le nom de Kraft Foods Group (avec des marques comme Philadelphia, le café Maxwell, les jus de fruits Capri Sun et les saucisses Oscar Mayer). "Sur le long terme, nous visons une croissance organique de 5% à 7% et une croissance à deux chiffres de notre bénéfice d'exploitation par action, à taux de change constants. Ces taux sont plus élevés que les précédents objectifs à long terme de Kraft Foods avant la scission" a indiqué le directeur financier de Kraft Foods. Plus tournée vers l’international et les snacks, la nouvelle branche, baptisée Mondelez (biscuits LU, chocolats Cadbury, Milka, Toblerone, chewing-gums Hollywood) affichera l'an prochain "une croissance nette organique du chiffre d'affaires de 4% à 7 ». En revanche, "les coûts de restructuration à Mondelez International devraient être plus élevés que prévu auparavant, pour refléter des programmes de restructuration supplémentaires aux Etats-Unis et en Europe", ajoute le communiqué de Kraft Foods.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter