L’activité du commerce spécialisé en baisse de 1% en mars [Procos]

|

L’activité du commerce spécialisé, selon le panel Procos, a surtout été difficile pour les magasins en centres commerciaux, et plus spécialement ceux situés en centre-ville. La météo clémente a favorisé le shopping dans les rues plutôt que dans les galeries couvertes.

Le seul effet «printanier » à l’actif de mars 2019 pour le commerce spécialisé, s’est traduit par une légère embellie de la fréquentation pour les commerces de rue, liée à la météo clémente, au détriment des magasins en centres commerciaux.
Le seul effet «printanier » à l’actif de mars 2019 pour le commerce spécialisé, s’est traduit par une légère embellie de la fréquentation pour les commerces de rue, liée à la météo clémente, au détriment des magasins en centres commerciaux.

Pas de renouveau printanier pour le commerce spécialisé. Après un mois de février en légère hausse (+ 1,5 %), l’indice d’activité pour le mois de mars s’affiche en baisse de  1 %. Rappelons qu’il est calculé après enquête auprès de 50 enseignes interrogées sur leur performance dans 50 pôles de références situés dans 15 agglomérations, par Procos, fédération du commerce spécialisé. Cependant, « mars 2019 n’est pas totalement comparable à mars 2018 dont l’activité avait été légèrement négative (- 0,9 %) car Pâques arrive plus tard cette année, ce qui devrait favoriser l’activité d’avril » tempère le communiqué de Procos. 

Météo de commerces de rue

Ce mois de mars se caractérise par une très forte hétérogénéité de performance selon les polarités commerciales. Si les moyennes surfaces de périphérie réalisent un bon mois (+ 2,7 %) portées notamment par les activités de sport et de jardinerie, les magasins en centres commerciaux ont connu des contre-performances significatives. Soit - 6 % pour les centres commerciaux de centre-ville, et - 2,7 % pour les centres commerciaux de périphérie ! Quant aux magasins de rue, ils résistent légèrement mieux à - 0,9 %. « Rappelons toutefois que mars 2018 avait été très mauvais pour les magasins de pied d’immeuble (- 4,4 %) suite à un épisode neigeux, nuance encore la fédération. Il semble que la météo très clémente cette année ait favorisé le shopping dans les rues plutôt que dans les centres commerciaux ».

Légère embellie de la fréquentation des centres-villes

Seconde façon de mesurer le trafic en magasin, l’observatoire de fréquentation des commerces Procos/Stackr cumule les données captées en permanence dans 13 000 points de vente sur 1 800 sites de commerce. Cette fréquentation en baisse de 0,7 % est en phase avec l’évolution moyenne des chiffres d’affaires des magasins. « On note une légère hausse en centre-ville (+ 0,3 %) alors que les galeries marchandes sont confrontées à des baisses significatives de 3,1 % sur le mois ».

Un trimestre négatif pour les centres commerciaux de centre-ville

Ultime considération, faire le point sur les 3 premiers mois de 2019. L’activité du trimestre termine en très légère hausse par rapport au même trimestre 2018 (+ 0,2 %). Alors que les moyennes surfaces de périphérie (+ 1,4 % ) et les magasins de centre-ville (+ 1,1 %) sont en positif, les centres commerciaux de périphérie réalisent un trimestre comparable à celui de 2018 (- 0,3 %) mais les centres commerciaux de centre-ville sont à la peine (- 3 %). 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message