L'actualité des enseignes dans le monde

Roumanie

Red Market se muscle

La Roumanie semble le maillon fort de Red Market. L'enseigne de soft-discount au paiement 100 % automatique du belge Delhaize, qui y compte déjà 7 magasins (contre 3 en Belgique) va en ouvrir encore 10 d'ici à fin 2010. Ce pays, comme la Grèce (3 unités à fin décembre) et l'Indonésie, est considéré comme un marché « à forte croissance » par Delhaize, engagé dans son « new game plan », qui doit permettre « une croissance supérieure des revenus et du bénéfice ». En Belgique, où Red Market a été lancé début 2009, à Gembloux puis à Andenne, l'enseigne vise 6 magasins à fin 2010. F. M.

 

Dubai

Un grand Lafayette Gourmet

Le développement international des Galeries Lafayette a fait une halte le 5 octobre à Dubai. L'émirat arabe accueille le concept alimentaire haut de gamme du grand magasin sur 3 000 m2. Cette étape s'inscrit dans la stratégie de Paul Delaoutre, directeur général du groupe : « Nous finalisons un accord de franchise à Doha. Nous allons ouvrir en franchise à Casablanca en septembre 2011, puis à Jakarta, en Indonésie, en 2012. Et nous sommes toujours en négociations avec la Chine. » En plus de développer les ventes, ces magasins amélioreront la notoriété de l'enseigne, dont les ventes en France dépendent de plus en plus du tourisme. J.-B. D.

 

Afrique du Sud

Un acquéreur pour Conforama ?

Le groupe sud-africain Steinhoff International avait fait parler de lui au début de l'été comme candidat à la reprise de Conforama. D'après nos informations, Steinhoff avait même envoyé une équipe d'auditeurs chez PPR. Si l'on en croit Dow Jones Newswire, cette phase préparatoire déboucherait sur une offre de 1,5 Mrd € pour l'acquisition de l'enseigne d'équipement de la maison. Aucun intervenant ne souhaite commenter. Inconnu du grand public - et de nombreux professionnels -, Steinhoff International est pourtant un vrai spécialiste de l'équipement de la maison. Fondé en 1964 par Bruno Steinhoff, ce groupe a bâti sa renommée d'abord comme industriel du meuble et de l'aménagement. À mesure de son développement, ses prises de participation dans des filiales de logistique et de distribution se sont multipliées. En 2009, Steinhoff International a tiré 35 % de son chiffre d'affaires (5,3 Mrds €) de ses activités de distribution en Grande-Bretagne (Harveys, Bensons for Bed...) et dans le reste de l'Europe (Esprit Home, Henders and Hazel...). J.-B. D.

 

Afrique du Sud

Wal-Mart veut mettre un pied en Afrique

La proie est belle. Et chère. Wal-Mart vient de faire une offre de 4,2 Mrds $ (3 Mrds €) pour acquérir le sud-africain Massmart, qui a réalisé un CA de 4,9 Mrds €, selon des résultats annuels arrêtés à juin 2010. L'offre de Wal-Mart valorise Massmart à treize fois son Ebitda (234 M €). Mais le potentiel est alléchant. Massmart, surtout présent en Afrique du Sud (232 magasins), a essaimé un peu partout en Afrique sub-saharienne, une région dont le FMI estime le potentiel de croissance à 6 % par an dès 2011. Une région où tout est à faire en grande distribution. Massmart compte 256 magasins dans 13 pays (Ghana, Malawi, Maurice, Mozambique, Namibie, Nigeria, Tanzanie, Ouganda, Zambie, Zimbabwe, Lesotho et Botswana). J.-N. C

 

Italie

La distribution craint l'inflation

Alors que des signes timides de reprise se font sentir en Italie, la consommation ne repart pas. En présentant son rapport annuel en septembre, la Coop, premier distributeur local, s'est montrée pessimiste. Sur les trente-trois premières semaines de 2010, les ventes ont reculé de 0,3 % et, pour la première fois, on assiste à une baisse de la consommation alimentaire, surtout sur les produits de base : pâtes (- 2,8 %), conserves de tomates (- 2,3 %).... « Cela témoigne de la difficulté des ménages en Italie, beaucoup plus touchés par la crise que nos voisins européens », souligne Vincenzo Tassinari, président de Coop Italia. L'enseigne, qui vise un CA de 13 Mrds € en 2010, va lancer du non alimentaires sous MDD (habillement et PEM). Mais la situation risque de s'aggraver avec la hausse des prix des matières premières. « Avec les incendies en Russie et les catastrophes climatiques en Inde, en Chine ou au Pakistan, il y a un risque d'inflation " tsunami " qui pourrait atteindre jusqu'à 5 %», prévient-il. D. MURET, À MILAN

 

Russie

Kiabi redémarre à Moscou

Le premier week-end d'octobre, Kiabi a inauguré deux magasins dans les centres commerciaux de Samara et de Gorod Lofortovo à Moscou, sur 2 400 et 2 000 m2. Retardées par les incendies qui ont paralysé la capitale cet été, ces ouvertures marquent le retour de l'enseigne sur le marché russe après une première expérience avortée, initiée en 2008 avec le master-franchisé Rossmart. Les quatre franchises de Novossibirsk, Saint-Pétersbourg et Samara ont dû fermer courant 2009, suite au dépôt de bilan du partenaire local.

« Nous relançons notre activité mais de manière intégrée, car notre offre répond aux attentes du marché et l'activité des premiers magasins était très bonne », indique à LSA Franck Allard, patron de Kiabi Russie depuis mai. Son équipe de 12 personnes dans les services centraux travaille à l'expansion des magasins sur ce marché de 142 millions d'habitants. « La prochaine ouverture est prévue en novembre sur 2 000 m2 dans le centre Gagarinski où se trouve le plus grand Auchan de Moscou. » D'autres créations étant prévues à Moscou et à Saint Pétersbourg. Kiabi a revu sa stratégie d'implantation qui visait les grandes villes de province plutôt que la capitale, la crise de 2009 ayant eu pour effet de voir baisser les coûts locatifs. Kiabi prévoit de recruter 150 personnes en Russie d'ici à fin 2010. F. LECOCQ

 

Le site chinois de BtoC 360Buy, numéro un des ventes d'électronique grand public, veut se diversifier dans le luxe. De passage à Paris, le PDG s'explique.

LSA - Qui est 360Buy ?

Q. L. - Lancé en 2004, le site 360buy réalise 88 % de son activité dans l'électronique grand public et 12 % dans les autres produits (cosmétiques, vêtements, chaussures...), dont le luxe. En 2011, cette part devrait monter à 25 %. Nous avons 11 millions de clients enregistrés et plus de 70 000 commandes en ligne par jour, pour un panier moyen d'environ 100 €. En 2009, nous avons réalisé un CA de 500 M €, et prévoyons de dépasser le milliard en 2010. Avec un fort développement de la logistique : d'ici à 2012, nos entrepôts couvriront plus de 300 000 m2 avec quatre centres de niveau national et un réseau d'entrepôts couvrant plus de 300 villes.

 

LSA - Vous rencontrez des acteurs du luxe en Europe. Quels sont vos projets ?

Q. L. - La Chine est le deuxième marché derrière le Japon pour le luxe, et sa consommation continue de croître, grâce à la montée des métropoles de second rang. Nous sommes ici pour une première approche avec les grands acteurs comme PPR, LVMH, Swatch Group et Richemont, afin de leur proposer de se développer en Chine. Aujourd'hui, beaucoup de produits de luxe sont vendus en C to C, mais seulement 30 % en B to C. Notre projet est de créer une nouvelle plate-forme pour le luxe et les arts de la table, avec un environnement spécifique pour chaque marque et une logistique dédiée pour une livraison en vingt-quatre heures. En 2011, nous espérons avoir 20 à 30 marques de luxe, dont la moitié françaises. Nous avons déjà un fichier de 20 millions de clients potentiels, dont 33 % dans les grandes métropoles, susceptibles d'acheter de tels produits.

Propos recueillis par  S. LAV.

Nous dépasserons le milliard d'euros cette année

Qiangdong Liu, PDG de 360Buy

+36%

L'accroissement des effectifs attendu par Wal-Mart dans les cinq ans, essentiellement hors États-Unis.

4 nov.

La date d'ouverture prévue pour le premier Media Saturn à Shanghai, en Chine. Le magasin (plus de 7 000 m2) est le premier des 10 prévus par la coentreprise entre la filiale de Metro (75 %, en charge de l'exploitation) et le chinois Foxconn (25 %, en charge du développement) dans la ville d'ici à 2012. À terme, Saturn vise 200 unités en Chine.

10 M€

L'économie réalisée sur la facture d'énergie en un an par Home Depot. D'ici à 2015, le géant du bricolage américain se fixe 20 % de baisse supplémentaire.

3

Le nombre de pays où Philip Clarke, futur patron de Tesco, compte étendre son offre d'e-commerce. La Chine, la République tchèque et la Pologne vont suivre la Corée et l'Irlande.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2155

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous