Marchés

L'affaire Euralis, accusé de pratiques illicites sur son foie gras, classée sans suite

|

France Bleu Gascogne avait recueilli le témoignage de cinq gaveurs qui  accusaient le groupe Euralis d’avoir gavé des canards malades. la tribunal de Pau classe l'affaire sans suite.

Foie Gras
Foie Gras© @ FFOOD-MICRO - FOTOLIA

La plainte pour tromperie contre la société Euralis vient d'être classée sans suite, a indiqué le vice-procureur de Pau, Sébastien Ellul.

Euralis, leader mondial du foie gras via ses marques Rougié (pour la RHF et l’export) et Montfort (pour les GMS), avait été accusé par 5 gaveurs de livrer des canards déjà malades, via la filiale Montfort-Grimaud. Ces bêtes auraient ensuite été soignées par des antibiotiques, fait strictement interdit pendant la période du gavage, et du sulfate de cuivre.

Pas d'infraction

L'infraction n'a pas été établie." Ladministration des antibiotiques a été effectuée en conformité avec les normes sanitaires en vigueur", précise le vice-procureur.

Concernant l'administration de sulfates de cuivre pendant le gavage, c'est"un complément nutritionnel" qui "n'est pas soumis à un contrôle particulier", a déclaré le parquet.

Le groupe Euralis, qui a récemment accusé une perte nette de 10 millions d’euros due à la hausse du prix des céréales, avait déjà répondu à ces accusations par la voie d’un communiqué. Il assure de l’exigence et de la qualité totale de ses produits et explique que si un canard reçoit un traitement antibiotique, il perd son appellation.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message