L'agroalimentaire bénéficiera d’un programme de soutien

|

« Comme les autres secteurs de l’économie, l’agroalimentaire profitera du programme de soutien au crédit des petites et moyennes entreprises (PME) », a affirmé jeudi le ministre français de l'Agriculture et de la Pêche, Michel Barnier, devant le Sénat, en réponse à une question de la sénatrice UMP, Colette Mélot (Seine-et-Marne) sur les effets de la crise sur l'agriculture. Michel Barnier tenait aussi à rassurer l'Association nationale des industries alimentaires qui, la veille, avait fait état de la "réticence" des banques à accorder des crédits et de leur volonté de "multiplier les demandes de garanties" auprès des industries du secteur. Le ministre a aussi annoncé la convocation d'une conférence le 12 novembre sur le revenu des agriculteurs. Cette réunion sera l'occasion d'annoncer des mesures pour réduire les difficultés de trésorerie des éleveurs. Une fois de plus, le ministre s'est prononcé en faveur d'une régulation des secteurs agricole et alimentaire: « Il faut maintenir les outils de gouvernance, a-t-il déclaré, en référence à la politique agricole commune. Je ne laisserai pas l'alimentation et l'agriculture à la merci des seules lois du marché (...) et du moins-disant sanitaire et écologique ». Il a enfin réaffirmé que le gouvernement espérait conclure la négociation sur le "bilan de santé" de la PAC le 19 novembre prochain.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message